Guinée: Le FNDC appelle à des manifestations vigoureuses la veille et le jour du double scrutin législatif et référendaire le 22 mars

Le front national pour la défense de la constitution (FNDC) tenu une plénière à son siège sis à Kipé dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry ce mardi 17 mars 2020. À l'issue de la rencontre, les opposants à un changement constitutionnel en Guinée ont décidé d'appeler à deux journées de manifestations pour empêcher la tenue des élections législatives couplées au référendum le 22 mars prochain.

"Le FNDC appelle le peuple de Guinée à se mobiliser pour enterrer définitivement le projet de coup d'État constitutionnel prévu le 22 mars 2020.

L'arrogance, l'entêtement et la surdité du régime ne sont autres que les signes avant-coureurs de la fin d'un pouvoir en décadence. Le FNDC félicite et encourage l'ensemble de ses antennes de l'intérieur et de l'extérieur, mais surtout tous les guinéens dont la vaillance et l'opiniâtreté ont mis les putschistes sur la sellette. Devenus la risée du monde entier, M. Alpha Condé et son clan d'arrivistes peinent à afficher un semblant de sérénité alors qu'ils sont complètement désemparés. La seule voie pour la forfaiture demeure pour eux la violence en utilisant illégalement les forces de défense et de sécurité", a indiqué le front anti troisième mandat.

Et le FNDC de lancer: "Le peuple de Guinée est instamment appelé à une mobilisation historique du 21 au 22 mars pour empêcher le coup d'Etat constitutionnel destiné à octroyer un troisième mandat à M. Alpha Condé.

Le FNDC tient à rappeler que cette mobilisation des 21 et 22 mars constitue une phase décisive de notre lutte contre le coup d'Etat constitutionnel dont le succès permettra non seulement d'honorer la mémoire des 42 victimes de la répression sanglante de nos manifestations ; mais aussi d'obtenir la libération des personnes arbitrairement détenues et de récompenser le sacrifice consenti par l'ensemble du peuple de Guinée".

Le FNDC appelle ses antennes en Guinée et à l'étranger à s'opposer à toute activité liée "à la mascarade électorale" en cours dans les secteurs, districts, quartiers et communes du pays par des actions vigoureuses, conformément au devoir de résistance à l'oppression consacré par l'article 21 de la Constitution guinéenne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.