Congo-Kinshasa: Ebola - Près d'un mois, la RDC n'a plus enregistré un nouveau cas

La RDC entame le dernier virage pour se libérer de la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola déclarée depuis le 1er aout 2018 dans les provinces de l'est du pays.

Le bulletin quotidien du comité national multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola sur l'évolution de la maladie indique qu'à la date du 16 mars, vingt-septième jour depuis la notification du dernier cas confirmé et guéri, aucun nouveau cas positif n'a été rapporté depuis lors.

Si la tendance demeure la même, il serait possible qu'au début du mois d'avril que les autorités du pays puissent déclarer la fin de la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola au Congo-Kinshasa, la plus longue et meurtrière que le pays n'ait jamais connue.

Au cours d'une conférence de presse qu'il avait tenue dernièrement à l'amphithéâtre de l'INRB à Kinshasa, le secrétaire technique du comité national multisectoriel de la riposte, le Dr Jean-Jacques Muyembe, s'était déclaré optimiste quant à l'éradication très bientôt de cette maladie. « Croisons les doigts pour qu'il n'y ait pas d'incident sécuritaire, que nos équipes ne sentent pas la fatigue et qu'elles continuent de travailler pour mettre fin définitivement à cette épidémie qui a été la plus complexe », avait-il insisté.

En dépit de l'évolution positive de la maladie sur le terrain, les activités de riposte se poursuivent, notamment la surveillance des cas et la vaccination. À la date du lundi 16 mars, trois cent quarante-cinq cas suspects étaient en cours d'investigation. Quant à la vaccination, quatre mille trois cent quatre-vingt-dix-sept personnes ont été vaccinées, du 14 février au 11 mars, avec la deuxième dose du 2nd vaccin Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo (Johnson&Johnson) dans les deux aires de santé de Karisimbi à Goma.

Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, trois cent mille sept cent quarante-cinq personnes ont été vaccinées avec le premier vaccin rVSV-ZEBOV. Depuis le début de l'épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire, jusqu'au 29 février 2020, est de plus de cent soixante millions. A ce jour, un total de cent neuf points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) a été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l'épidémie dans les pays voisins.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.