Congo-Kinshasa: Coronavirus à Kinshasa - Dr Muyembe «Cessons de blaguer !»

Invité à l'Assembéle Nationale pour une séance académique relative à l'épidémie du coronavirus, Dr Muyembe Tamfum, Directeur général de l'INRB (Institut National de Recherche Bio-Médicale), est revenu sur l'urgence de prendre très au sérieux la menace de cette maladie sur notre pays, la République Démocratique du Congo.

Tout en reconnaissant la présence au sein du corps médical congolais de l'expertise requise pour la prévention et la riposte, il a insisté sur la mobilisation générale des décideurs politiques comme des citoyens dans la mise en oeuvre des mesures de prévention.

Profitant de l'occasion, il a démenti avoir affirmé que le Noir était invulnérable au coronavirus ou que les médicaments utilisés pour éradiquer Ebola pouvaient servir dans le traitement du coronavirus. Face aux rumeurs fantaisistes circulant dans tous les sens et faisant croire que l'annonce du coronavirus sur le territoire congolais était une pure invention des autorités politiques, Dr Muyembe a demandé qu'on cesse de blaguer. La situation du pays est si préoccupante, que l'on devrait mettre du sérieux dans l'approche du dossier du coronavirus.

Au regard de l'état de nos infrastructures sanitaires, de l'environnement et du manque des moyens, le pays ne saurait faire face à une épidémie de masse. D'où la prévention reste l'unique remède pour éviter le pire

Invité lui aussi à l'Assemblée nationale pour éclairer l'opinion nationale au sujet de l'épidémie de coronavirus qui s'est déjà déclarée en République Démocratique du Congo avec déjà 4 cas avérés, le ministre de la Santé, Dr Eteni Longindo a fourni un certain nombre d'informations relatives à cette pandémie qui fait rage à travers le monde.

C'était également l'occasion pour la représentation nationale d'avoir des informations de la source attitrée en rapport avec une autre épidémie qui a sévi particulièrement sur le territoire national et qui est en voie d'être déclarée complètement finie. Il s'agit d'Ebola qui a fait dernièrement plusieurs morts dans la province du Nord-Kivu et une partie de celle de l'Ituri.

Pour plus d'informations détaillées sur la situation, le ministre de la Santé s'est fait accompagner de l'épidémiologiste congolais de réputation internationale, en l'occurrence le professeur- docteur Jean-Jacques Muyembe, Directeur général de l'INRB (Institut national de recherches biomédicales).

Le ministre de la Santé a commencé par réaffirmer l'existence de la maladie à virus corona en République Démocratique du Congo. L'épidémie est bel et bien présente sur le territoire national, et plus précisément dans la capitale, Kinshasa, où 4 cas avérés ont été détectés à ce jour.

Mais, il n'y a pas encore eu de cas de transmission locale de la maladie. Tous les quatre cas détectés provenaient des pays où sévit l'épidémie, a-t-il renchéri, avant de s'insurger contre la tendance à la politisation d'une question cruciale portant sur la vie humaine, une campagne cynique dans laquelle certains compatriotes voudraient s'investir depuis l'annonce par le gouvernement, de l'entrée du coronavirus sur le territoire national.

Il sied de rappeler que même des acteurs politiques et leaders d'opinions bien connus sur l'échiquier national, ont réalisé des sorties médiatiques irresponsables, en remettant en cause l'existence de l'épidémie en RDC.

Face à cette situation, le ministre en appelle à l'implication de tous en vue de barrer la route à la propagation de la maladie.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.