Cote d'Ivoire: Amélioration les conditions de vie des femmes et des jeunes dans le Bélier - Le Pejedec initie un projet 260 millions Fcfa

Le projet emploi jeune et développement des compétences (Pejedec), dont la 2è phase a débuté le 06 juin 2019 pour prendre fin le 15 novembre 2019, dans les départements de Tiébissou et Didiévi, a vu la remise des attestions aux 150 bénéficiaires desdits départements. .en présence du président du Conseil régional Yéboué-Kouamé Kouassi Pascal, de Konan Raymond, 2è vice-président du Bélier, superviseur du projet, du corps préfectoral, du secrétaire exécutif de l'Ardci, Jules Lela, représentant le ministre Aka Aouélé, patron de la faitière.

Celui-ci a félicité les jeunes et l'équipe du Bélier avec à sa tête Pascal Yéboué pour la réussite des projets envoyés dans la région. Aussi, il a annoncé une troisième phase du Pejedec qui est en discussion avec la Banque mondiale. Didiévi a été la première étape de cette journée de remise des diplômes, le vendredi 13 mars dernier, suivi de Tiébissou l'après-midi.

Le Pejedec qui, dans sa phase finale, a vu la participation de 300 jeunes filles et garçons pour les travaux à haute intensité de main d'œuvre (Thimo), dans les quatre départements que compte la région ; à savoir Toumodi, Djékanou, Tiébissou et Didiévi, a été financé à hauteur de 260 millions de nos francs selon le président Yéboué Pascal. Dont 105 millions comme part du Conseil régional du Bélier et 155 millions de FCFA de la part de la Banque Mondiale.

Les bénéficiaires ont reçu des formations en activité génératrice de revenus (Agr), et surtout en agro-pastoral avec le maraîchage et l'élevage. Mis en association villageoise de crédit et d'épargne, ce sont « 72.8% soit 217 parmi eux qui ont pu être insérés dans le tissu économique avec des Activités génératrices de revenus (Agr). », selon Doh Israël du cabinet SIADES, qui a salué la bonne exécution des travaux, présentant le bilan du projet qu'il a conduit.

Dans son adresse, le patron du Bélier, Yéboué Pascal, a rappelé le projet Inie pour la production de tomate hors sol qui a coûté 9 848 648 FCFA, avec pour Bailleurs, la structure financière Coopec « Les jeunes ont produit 6825 kg de tomate pour un chiffre d'affaires de 3 412 500 FCFA. Pour la production du tilapia, ce sont 13 795 250 FCFA qui ont été investis par la même structure financière. En 2018, ce sont 1939 poissons tilapia qui ont été produits sur 3 étangs aménagés avec un chiffre d'affaires de 872 550 FCFA... Ce qu'on attend de vous, c'est que vous les jeunes, vous vous engagiez à fond dans les projets qui vous sont donnés. Pour que vous créez des activités génératrices de revenus. On gagne beaucoup d'argent à partir de très peu…» a-t-il conseillé avant d'appeler les maires de la région à une participation effective au fonctionnement de la Pfs Bélier (plateforme des services) qui est soutenue financièrement par le Conseil régional de 2014 à ce jour...

Qui recrutera, chaque année, des élèves pour être formés aux métiers d'agro-pastoral « Notre vision, c'est de faire en sorte que les jeunes puissent apprendre véritablement le métier d'agriculteur moderne… 150 jeunes filles et garçons qui vont pouvoir entrer dans cette école pour acquérir la formation. Toujours au titre des actions du conseil, dans le cadre du Pejedec, pour vous les jeunes, le conseil a pu mettre au foyer polyvalent Hacandy Aka, une salle multimédia avec quinze (15) ordinateurs… », a-t-il relevé avant d'annoncer de nouveaux métiers écologiques qui verront le jour dans la région.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.