Seychelles: COVID-19 - 6 cas confirmés

Les Seychelles ont deux autres cas confirmés de COVID-19, ce qui porte le total à six, a déclaré mercredi un haut responsable de la santé.

Le commissaire pour la santé, Jude Gedeon, a déclaré lors d'une conférence de presse que deux Ukrainiens qui travaillent dans un hôtel aux Seychelles présentaient des symptômes et que leurs tests étaient revenus positifs.

"Nous avons maintenant six patients qui ont été testés positifs, quatre étrangers et deux Seychellois. Nous avons également testé deux contacts, un hier et un autre aujourd'hui; les deux sont négatifs", a-t-il déclaré.

Dr. Gedeon a ajouté que les deux étrangers sont un couple et "l'un est entré dans le pays à bord d'un vol Emirates le 12 et a rencontré son partenaire à l'hôtel. Après deux jours, ils ont commencé à avoir des symptômes".

Pendant ce temps, les étudiants seychellois étudiant à l'étranger sont invités à rester dans le pays dans lequel ils se trouvent actuellement afin de minimiser leur risque d'exposition au COVID-19.

"Les étudiants qui étudient à l'étranger vivent seuls dans leur logement ou avec un colocataire, d'où leur capacité à s'isoler quand une université ferme ses portes. Le risque de contracter le virus est plus élevé maintenant si vous devez voyager que si vous restez où vous êtes et prenez des mesures de précaution ", a déclaré mercredi Dr. Gedeon aux journalistes.

Il a déclaré que tous les étudiants qui étudient à l'étranger sont couverts par une assurance médicale et qu'aucun étudiant africain étudiant en Chine, qui n'a pas été évacué, n'a été infecté par COVID-19. Ces étudiants ont suivi toutes les instructions données par les autorités. Dr. Gedeon a ajouté que les cas confirmés aux Seychelles sont tous des cas importés par avion.

"Les avions ne sont pas compatibles avec l'isolement social, car les passagers sont en contact étroit les uns avec les autres, ce qui augmente le risque de transmission. De leur résidence à l'aéroport, ils doivent faire la navette et l'aéroport est également un risque", a-t-il déclaré.

Actuellement, plus de 450 étudiants seychellois étudient dans 32 pays. Aucun n'étudie en Italie mais il y a six étudiants en France et 86 au Royaume-Uni.

Soulignant que "les fermetures sont des mesures préventives", la directrice générale de l'Agence nationale de développement des ressources humaines (ANHRD), Nadia Lauricourt, a déclaré que le fait de rester dans les pays où ils se trouvent actuellement faciliterait également la poursuite des études.

"La plupart des universités fonctionnent en ligne. Les étudiants poursuivent leurs études même s'ils sont confinés à leur domicile. Il y a des cas où vous avez besoin d'Internet ainsi que d'autres installations. Lorsque ils seront de retour aux Seychelles, vous aurez des étudiants qui diront qu'Internet est lent ou qu'ils ont du mal à accéder au matériel ", a expliqué Mme. Lauricourt.

Elle a ajouté que si un étudiant souhaitait revenir aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, voyager se ferait à ses risques et périls et il devra assumer le coût des voyages.

"Lorsque nous disons que nous devons ramener les étudiants, c'est à ce moment-là que le gouvernement couvrira les frais. Le gouvernement des Seychelles fait face à une épidémie qui pourrait nous coûter cher en termes de ressources, ce qui est limité. S'il n'y a pas la nécessité pour les élèves de rentrer à la maison, nous les encourageons à ne pas le faire ", a déclaré Jeanne Simeon, ministre de l'Éducation et du Développement des ressources humaines.

Mme. Lauricourt a expliqué qu'un lot d'étudiants suivant des stages dans des hôtels à l'île Maurice rentrait aux Seychelles plus tôt que prévu car les établissements touristiques ne fonctionnent pas.

Depuis lundi, les écoles publiques et privées de Mahé, l'île principale et la school of A-level studies ont fermées pour 14 jours.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.