Centrafrique: La MINUSCA et l'OMS appuient le gouvernement face à la menace du Covid-19

18 Mars 2020

En République centrafricaine (RCA), les Nations Unies doivent mener deux batailles simultanées : celle contre les violences des groupes armés et une nouvelle contre le virus Covid-19 qui a pour l'instant touché une personne.

La Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) est mobilisée sur deux fronts sécuritaire et sanitaire.

Portail sur le coronavirus et mises à jour

Les lecteurs peuvent trouver des informations et des conseils sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) fournis par l'Organisation mondiale de la santé et les agences des Nations Unies ici. Pour les nouvelles quotidiennes d'ONU Info, cliquez ici.

Samedi dernier, la MINUSCA a été prise pour cible dans deux attaques distinctes. La première attaque a eu lieu à Grimari dans le centre du pays. Un Casque bleu burundais a été tué alors qu'il protégeait des civils lors de l'assaut de la ville par des éléments anti-balaka.

Dans le nord du pays, un Casque bleu pakistanais a été blessé lors d'une autre attaque contre une patrouille de l'opération onusienne sur l'axe reliant les localités de Ndélé et Birao. Cette seconde attaque a été attribuée aux groupes armés Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique (RPRC) et Parti du Rassemblement de la nation centrafricaine (PRNC).

Le même jour, le bureau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en RCA a annoncé le premier cas confirmé de coronavirus dans le pays. La personne diagnostiquée avec le Covid-19 est actuellement soignée à l'Hôpital de l'Amitié dans la capitale Bangui.

En RCA, l'un des pays les plus pauvres au monde, l'ONU et les autorités centrafricaines travaillent main dans la main face au coronavirus. Avec l'appui de l'OMS, un centre d'isolement des malades du coronavirus a été établi dans cet hôpital.

« Nous continuons à appuyer le ministère de la Santé publique dans les mesures à prendre », a déclaré le Représentant de l'OMS en RCA, Severin Von-Xylander. « Le plus important, c'est de s'assurer qu'on détecte tous les cas sur le territoire centrafricain, de tracer leurs contacts, d'identifier les personnes malades et de les mettre en isolement », a souligné M. Von-Xylander lors d'une conférence de presse conjointe de la MINUSCA, de l'OMS et du Ministère centrafricain de la santé et de la population.

Dans le cadre des mesures prises pour prévenir la propagation du Covid-19, la MINUSCA a annoncé avoir suspendu le processus de rotation des contingents. Une mesure prise pour limiter le risque d'arrivée du virus depuis l'étranger. « Ceux qui sont déjà en RCA exécuteront les tâches habituelles », a déclaré le Commandant de la Force de la MINUSCA, le général Daniel Sidiki Traoré.

« La MINUSCA a un mandat de protection », a pour sa part rappelé Denise Brown, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l'ONU en RCA, dans ce contexte de double menace sécuritaire et sanitaire. « Et par conséquent, elle a maintenu son personnel dans le pays pour exécuter ce mandat malgré le Covid-19 ».

Mme Brown a souligné que le MINUSCA « continuera à appuyer le gouvernement centrafricain et le ministère centrafricain de la Santé dans cette lutte » contre cette nouvelle menace d'ordre sanitaire. Elle a également indiqué que tout le personnel des Nations Unies a reçu l'ordre de respecter scrupuleusement les consignes contenues dans les directives de l'OMS et du ministère de la Santé publique.

Contrôles à l'aéroport de Bangui

A l'aéroport Mpoko de Bangui, la MINUSCA a fourni un appui matériel et technique pour diagnostiquer les voyageurs à leur arrivée sur le sol centrafricain. « Nous avons mis en application les consignes du ministère de la Santé publique en mettant en place le personnel médical à l'aéroport Bangui-Mpoko pour contrôler les troupes et rendre compte au ministre de la Santé publique », a dit Mme Brown.

« Des médecins de la Police des Nations Unies et de la Force de l'opération de paix contribuent au contrôle à l'aéroport de Bangui », a pour sa part déclaré le général Pascal Champion, chef de la composante police de la MINUSCA.

M. Champion a rappelé que les policiers de la mission onusienne sont en contact régulier avec la population et sont intégrés dans les commissariats de police et brigades de gendarmerie. « Des mesures additionnelles seront prises pour contribuer à la lutte contre le Covid-19 », a-t-il déclaré.

Combattre la stigmatisation et les fausses informations

Lors de cette conférence de presse sur la réponse de l'ONU et du gouvernement au coronavirus en RCA, Mme Brown et M. Sompsé ont dénoncé la campagne de stigmatisation menée contre le personnel des Nations Unies et des ONG et accusant les étrangers de véhiculer le coronavirus dans le pays.

« Ce virus n'a pas de nationalité », a dit la Représentante spéciale adjointe. « Tous les peuples sont touchés car le virus ne fait pas de différence, ni de couleur, ni de peau, ni d'appartenance religieuse », a pour sa part précisé M. Von-Xylander de l'OMS. Le ministre de la Santé a rappelé que personne n'était épargné par le coronavirus et qu'il n'y avait aucune raison de stigmatiser quiconque. « Nous avons reçu trois prélèvements de sujets venus récemment de France, mais tous sont négatifs », a déclaré M. Somsé.

La communication est un aspect crucial de la bataille contre le coronavirus et la stigmatisation en RCA. Un point sur lequel a insisté le Représentant de l'OMS, M. Von-Xylander, à l'intention de la presse. « C'est très important que les journalistes remplissent leur part de travail de manière correcte. C'est votre responsabilité déontologique d'éviter de diffuser de fausses informations », leur a-t-il dit.

Le ministre centrafricain de la Santé, Pierre Somsé, s'est fait l'écho de l'appel du responsable de l'OMS, soulignant que les médias ont un grand rôle à jouer dans la sensibilisation du public. « Evitez les rumeurs et la panique », leur a-t-il dit. « La personne infectée au coronavirus se porte bien. Toutes les personnes qui étaient en contact avec elle sont testées négatives », a-t-il précisé.

Le ministre a cité le cas d'une rumeur circulé dans le sud-ouest du pays dans la ville de Mbaïki (à 107 kilomètres de Bangui) faisant état du décès de la personne détectée positive au coronavirus en RCA. « C'est faux. On a rendu visite à ce monsieur et il va bien », a t-il déclaré.

« On doit faire face à cette situation ensemble »

Pour Mme Brown, le coronavirus ne doit pas faire oublier la crise humanitaire qui touche la RCA. « Chaque mois, ce sont plus d'un million de personnes qui sont soutenues à travers les actions des organisations humanitaires », a-t-elle rappelé, soulignant la nécessité de prendre des dispositions « afin d'éviter que les gens se sentent abandonnés ».

Le ministre centrafricain de la Santé a salué la transparence de sa coopération avec la MINUSCA et avec toutes les représentations diplomatiques en RCA dans la mise en œuvre des mesures préventives prise contre le Covid-19.

« La coopération avec la MINUSCA est exemplaire et décisive et a une portée mondiale. Elle nous a informé sur les alertes, apporte un appui matériel et technique et fait partie de notre équipe de travail technique », a dit M. Somsé.

« Cela concerne tout le monde », a résumé la Représentante spéciale adjointe. « On doit faire face à cette situation ensemble ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.