Madagascar: PPN - Les sanctions sont tombées chez les grossistes

L'exécutif a envoyé un signal fort aux spéculateurs hier avec une descente conjointe menée par le ministère de l'Industrie, du commerce et de l'artisanat, le ministère de la Sécurité publique et le secrétaire d'Etat en charge de la Gendarmerie. Annoncée durant le conseil des ministres spécial, cette mesure fait partie des actions que le ministère de tutelle entend entreprendre pour juguler la hausse des prix des produits de première nécessité sur les étals.

Un magasin à Anosibe et deux autres magasins cette fois du côté de Namontana ont été épinglés pour documents incomplets et absence de factures. Deux camions ont par ailleurs été envoyés à la fourrière pour vente clandestine. La ministre Lantosoa Rakotomalala a martelé que le prix des PPN à commencer par le riz doit baisser et que la pandémie ne devrait pas trop impacter la situation sur les étals. Elle s'est donnée jusqu'à la fin de cette semaine pour parvenir à une réduction des prix. Une réduction au niveau des consommateurs qui reste à définir.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.