Angola: Le Gouvernement angolais ferme ses frontières en raison du Covid-19

Luanda — Le Gouvernement angolais a décrété la suspension, à partir de 0h00 (zéro) heure du 20 mars 2020, de tous les vols commerciaux et privés de passagers de l'Angola vers l'extérieur et vice versa, pendant 15 jours, extensible pour une période égale, en fonction du comportement global de la pandémie du COVID-19.

Selon un décret présidentiel signé mercredi par le Président de la République, João Lourenço, tous les passagers qui débarquent dans les aéroports nationaux à midi le 20 mars 2020 doivent remplir le formulaire de contrôle sanitaire lors du débarquement requis par les autorités compétentes.

La note souligne également que ces passagers doivent rester chez eux pendant une période minimale de quatorze jours et se conformer aux directives du ministère de la Santé.

Selon le décret provisoire, la visite aux citoyens concernés est interdite pendant la période de mise en quarantaine.

Le décret rappelle que les administrations et directions des institutions de l'administration centrale et locale de l'État, ainsi que les employeurs des entreprises publiques et privées doivent considérer comme justifié l'absence au travail des citoyens, qui résulte de l'observation de la période de quarantaine.

Interdiction aux frontières terrestres Il est également interdit la circulation des personnes aux frontières terrestres à partir de 0h00 (zéro) heures du 20 mars 2020, pendant 15 (quinze) jours, extensible, pour une durée égale, en fonction du comportement global de la pandémie du COVID-19.

Le décret interdit également l'accostage et le débarquement des navires de passagers et de leurs équipages, venant de l'extérieur du pays, dans tous les ports nationaux à partir de 0h00 (zéro) heures du 20 mars 2020, d'ici 15 (quinze) jours, extensible pour une période de temps égale, en raison du comportement global de la pandémie du COVID-19.

La mesure, souligne la note, ne s'applique pas à l'accostage et au déchargement des des charges.

En ce qui concerne les navires de marchandises, le débarquement des équipages n'est autorisé qu'en cas de besoin d'assistance pour des raisons médicales et humanitaires, en respectant en tout cas le protocole de prévention établi pour lutter contre la pandémie du COVID-19.

Mesures préventives Le document interdit la tenue d'événements publics tels que les cultes religieux, culturels, récréatifs, sportifs, politiques, associatifs, touristiques, privés et toute autre activité, avec plus de 200 (deux cents) personnes.

Il ajoute que tous les établissements publics et privés, y compris les centres commerciaux, marchés, restaurants, bars, cafétérias, gares ferroviaires et routières, ports, aéroports, lieux de culte, bureaux, écoles et autres lieux de congrégation qui restent ouverts au public doivent créer des conditions adéquates et accessibles pour l'hygiène des mains, avec du savon et de l'eau courante, ou un désinfectant à base de gel d'alcool. D'un autre côté, le document recommande à tous les citoyens le respect des restrictions dans les contacts personnels étroits, tels que les poignées de main et les câlins, en particulier dans les milieux de congrégation, tels que les écoles, les bureaux, les lieux de culte et autres.

Por último, recomenda especialmente a observância de rigorosas normas de higiene, nos termos das recomendações do Ministério da Saúde, nos meios de transporte colectivo de passageiros, como autocarros, táxis, comboios, aviões e navios.

Il recommande également le respect permanent de mesures d'hygiène qui évitent la contagion, interdit la participation à des réunions inutiles, ainsi que des voyages à l'intérieur et à l'extérieur du pays qui ne sont pas essentiels.

Enfin, il recommande notamment le respect de normes d'hygiène strictes, conformément aux recommandations du ministère de la Santé, dans les moyens de transport collectif de voyageurs, tels que les bus, les taxis, les trains, les avions et les navires. Organes compétents de l'Etat Le document oriente les organes compétents de l'Etat, affectés aux Ministères de la Santé, de l'Intérieur, de la Défense Nationale et des Transports d'assurer le respect et la matérialisation des orientations.

Ces organismes peuvent recourir à la collaboration spécialisée d'entités publiques et privées qu'ils jugent nécessaires, selon la nature des tâches à accomplir pour mettre en œuvre les lignes directrices. La compétence réglementaire est déléguée à chacun des titulaires des départements ministériels selon le cas, en ce qui concerne la nécessité de prendre d'éventuelles mesures supplémentaires pour renforcer le contrôle sanitaire, migratoire et l'ordre public, nécessaires dans le cadre de la prévention et de l'endiguement de l'expansion de la pandémie du COVID-19.

À cet effet, la ministre des Finances doit garantir des ressources financières extraordinaires spécifiquement destinées à couvrir les tâches liées à l'acquisition des moyens nécessaires à la préparation des équipes, à la fourniture d'une assistance et à la réalisation d'actions de surveillance épidémiologique, afin de prévenir et contenir l'expansion de la pandémie du COVID-19.

L'Angola continue de ne signaler aucun cas positif de COVID-19 (nouveau coronavirus), tandis que la RDC, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Sénégal, le Togo, l'Égypte, la Tunisie, l'Algérie, le Maroc, le Gabon, l'Éthiopie, le Rwanda, le Nigéria, la Namibie et la Tanzanie et le Ghana a déjà testé des cas positifs au niveau de l'Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.