Cameroun: Production de riz - 1,200 milliard de F pour des coopératives

Le Directeur général de la Semry et le coordonnateur du Pulci viennent d'effectuer une visite de terrain, en vue d'évaluer le chantier de construction de leurs infrastructures.

Dans le cadre des transferts des compétences aux organisations de producteurs dans les périmètres rizicoles encadrés par la Société d'expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry), les magasins des coopératives, les infrastructures et les bureaux des associations des usagers de l'eau sont en chantier. Huit organisations de producteurs de riz viennent de bénéficier de ces infrastructures pour un coût global d'1,200 milliard de F.

Chaque structure comprend un bureau pour l'association des usagers de l'eau (Aue), un magasin à deux ailes pour la coopérative et un château d'eau à plaque solaire. Le tout pour un coût de 150 millions de F. La production étant tributaire de la gestion de l'eau, l'Aue devra conduire l'irrigation sur les différents périmètres et assurer l'entretien des canaux. Le magasin de la coopérative comprend une aile pour les engrais et une autre pour les semences. Par ce procédé, la Semry veut désormais responsabiliser les riziculteurs qui sont les acteurs principaux dans le processus de la production. La Société d'expansion et de modernisation du riz de Yagoua, maître d'ouvrage délégué, a bénéficié à ce sujet de l'accompagnement de la Banque mondiale et du Projet d'urgence de lutte contre les inondations (Pulci).

En visitant les chantiers en construction le jeudi 12 mars à la Semry I à Yagoua, le directeur général de la Semry, Fissou Kouma a déploré la mésentente entre les villages de la station I et II qui, jusqu'à présent, ne s'entendent pas pour le choix du site. « A la station IV et III, les travaux sont assez avancés et il n'y a pas de problème. Mais particulièrement dans les deux stations I et II, il y a de problèmes sur le choix de site. Il va falloir que les riziculteurs s'entendent sinon ce qui peut arriver c'est que la structure ne sera pas bien utilisée » a déclaré Fissou Kouma.

Dans le secteur de la zone Semry II à Maga, les travaux avancent mais le délai fixé au 21 mai pour la réception des infrastructures inquiète les bénéficiaires. A ce sujet des recommandations fermes ont été faites aux prestataires dans la multiplication d'équipes de travail et l'approvisionnement des chantiers en matériels. Le coordonnateur du Pulci, Laomaye Méroye qui a accompagné le Directeur général de la Semry dans cette visite de chantier, a recadré à chaque étape les responsables des chantiers afin d'accélérer le rythme du travail.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.