Afrique de l'Ouest: Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l'Uemoa d'une crise financière

19 Mars 2020

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao) a pris les devants, face à la propagation du Coronavirus  (Covid-19), l'institution financière qui regroupe le Benin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, Le Niger, le Sénégal et le Togo, ne souhaite pas voir ses pays membres connaitre un brusque ralentissement de leur économie.

Elle compte donc préserver les pays de l'Union Monétaire Ouest Africaine (Umoa) d'une crise économique post Coronavirus. Comme en 2008 où la Bceao avait épargné ses membres de la crise financière commencé en 2007 aux Etats Unies avant d'affecter pratiquement tous les pays, l'institution financière veut reproduire le même schéma ou presque.

Depuis une dizaine de jours , la Bceao mène des réflexions sur l'impact de la maladie sur les économies des Etats membres de l'Umoa. Ces réflexions sont menées par des équipes mixtes de recherche, chacune composée d'un chercheur ou d'un universitaire et à titre de co-responsable de projet de recherche, d'un cadre de la direction de la recherche de la Bceao.

Ces équipes permettront à la Bceao d'atteindre plusieurs objectifs. D'abord la Banque Centrale aura à sa disposition des analyses très avancées sur les conséquences du Covid-19 sur les économies des pays membres.

Ensuite l'institution  financière aura des recommandations qu'elle pourra mettre à la disposition des Etats  membres pour faire face à la crise. La Bceao qui a eu recours à des ressources humaines de haut niveau spécialisées dans les économies disposera à la fin des travaux d'un document  bien détaillé sur les conséquences de la pandémie du coronavirus.

Ainsi depuis le démarrage des travaux les équipes sont en train de voir comment gérer les impacts de la pandémie du Covid-19  sur les économies du pays membres de l'Umoa. Les experts qui traitent présentement les informations sur la pandémie comptent livrer leur rapport en fin de semaine.

Le Sénégal livre aujourd'hui les mesures d'accompagnement des ménages….

Mais ce n'est pas seulement la Bceao qui est préoccupée par les conséquences du Covid-19. Premier pays d'Afrique de l'Ouest le plus touché par le coronavirus (Covd-19) avec 36 cas positifs, le Sénégal lance la réflexion sur les conséquences de la pandémie.

Le ministre de l'Economie et du Plan Amadou Hott tient aujourd'hui à à 15 heures, à la Direction générale de planification et des politiques économiques (Dgppe) une conférence sur la question. Au menu de ce face à face avec la presse, le ministre Hott reviendra sur les conséquences sur l'économie nationale et les mesures que le chef de l'Etat compte prendre pour accompagner les ménage s de même que les secteurs d'activité les plus touchés.

Source : L'Observateur N°4942 du 19/03/2020

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.