Kenya: Covid-19 - Uhuru Kenyatta adopte l'e-paiement comme moyen de riposte

Le président Uhuru Kenyatta prononce un discours à State House, Nairobi.

Le président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta a prôné l'usage de l'e-paiement pour freiner la pandémie du coronavirus dans le pays.

Lors d'un échange avec les médias, il a appelé les Kenyans à privilégier davantage les transactions électroniques que l'usage de monnaie physique pour limiter les risques de propagation du coronavirus dans le pays. Selon le site Ecofine, le chef de l'Etat a, au cours de cet échange, annoncé deux nouvelles personnes testées positives au Covid-19.

Pour encourager les populations à adopter l'e-paiement, Uhuru Kenyatta a demandé aux opérateurs de téléphonie mobile et aux banques du pays de prendre note de la situation et de réduire le coût des transactions « au cours de cette période difficile où le gouvernement s'efforce de contenir la propagation du coronavirus ».

« Dès le 17 mars 2020, et ce pendant 90 jours, les transactions de personne à personne de moins de 1 000 shillings kenyans (9,63 dollars) seront gratuites », a annoncé la société de télécom Safaricom.

Cette mesure parfois contraignante a un côté salutaire concernant la lutte contre la pandémie qui affecte tous les secteurs de la vie. Il serait intéressant que d'autres gouvernements emboîtent le pas, afin de réduire tant soit peu, la propagation du Covid-19.

L'e-paiement a l'avantage dans la vie sociale. C'est une opportunité pour les entreprises qui peuvent maintenant vendre quel que soit le jour ou l'heure. Ces dernières peuvent maintenant fermer leurs points de vente tout en ayant la possibilité d'exercer leurs activités via leur site internet.

Notons que le Kenya est un pays d'Afrique de l'Est possédant un littoral sur l'océan indien. Il compte sept cas de Covid-19, en date du 18 mars, et a enregistré son premier cas le 5 mars. Il s'agit d'une étudiante kényane de 27 ans, rentrée des États-Unis via Londres en Angleterre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.