Guinée: La suspension des championnats impactent négativement sur les paris sportifs et les vidéos clubs

Une semaine après la suspension des championnats sportifs au quatre cois du monde, les kiosques de pari et les vidéos clubs prennent un sérieux coup lié à la ferveur de la rapide propagation du COVID-19.

Sur la question un parieur sous le sceau de l'anonymat a confié à notre rédaction ce qu'il suit :

« C'était une activité qu'on aimait vraiment, un vice parfois on perd, parfois on gagne, aujourd'hui le fait que ça ne joue pas nous dérange beaucoup... »

Ousmane Pilimini Sow tient un kiosque, lui ses paris sont axés sur les boules numérotés mais il a tout de même constaté la désertion des parieurs :

« nous personnellement ne vivons pas les effets pervers de la suspension parce que nos parieurs bénéficient d'un bonus sur les boules, une façon de les encourager ... »

Avec la suspension des différents évènements sportifs et championnats , la souscription au bouquet et moins plaisante, mais ce n'est que force majeure car la perte de quelques francs au plan général n'est en rien comparable à être sauf du mortel virus corona analyse Diao Diallo promoteur de vidéo club.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.