Rwanda: Le pays adopte des mesures économiques pour faire face au coronavirus

Les agents de santé testent les responsables gouvernementaux et les cadres du secteur privé pour détecter la présence de coronavirus avant leur départ pour une retraite nationale à Gabiro. Le Rwanda a maintenant un laboratoire pour tester le virus à l'hôpital militaire de Kigali à Kanombe.

À ce jour, le Rwanda a enregistré 11 cas de Covid-19. Déjà, les prix flambent sur les marchés, et le secteur du tourisme est en berne. Pour faire face, les autorités ont annoncé une série de mesures.

La Banque centrale rwandaise annonce un assouplissement des modalités de remboursement des prêts bancaires pour les entreprises et les particuliers affectés par le coronavirus. 50 millions d'euros environ sont également débloqués pour les banques commerciales, qui auraient besoin de liquidités supplémentaires. Pour éviter au maximum la transmission du virus à travers l'échange de monnaie, les autorités ont aussi levé tous les frais sur les transactions digitales.

Autant de mesures destinées à limiter l'impact du Covid-19 sur l'économie rwandaise. À Kigali, le secteur du tourisme de conférence a été l'un des premiers touchés. Au moins 20 évènements prévus en mars et avril ont été reportés, selon le Bureau des congrès rwandais, avec des retombées estimées à environ 7 millions d'euros. Tandis que sur les marchés, les prix continuent d'augmenter, malgré un arrêté du ministère du commerce fixant le montant maximum du riz, du sucre, ou encore de la farine de maïs.

Les autorités sont cependant décidées à stopper le phénomène. Jeudi, le ministère du commerce annonçait poursuivre les inspections, et déjà, certains commerçants ont été contraints de fermer boutique temporairement, ou de payer une amende

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.