Mali: Attaque meurtrière contre les forces armées à Tarkint

Militaires de la force conjointe G5 Sahel, dans la région d'In Tillit, au Mali

C'est l'une des attaques les plus meurtrières contre l'armée malienne ces derniers mois dans le nord du Mali. De présumés jihadistes ont attaqué ce jeudi les positions de l'armée malienne dans la localité de Tarkint, dans la région de Gao. Une trentaine de militaires maliens ont été tués dans cette localité, notamment connue pour être le lieu de passage de nombreux trafics.

Les assaillants, quelques dizaines, qualifiés officiellement de terroristes, sont arrivés dans la localité de Tarkint, au nord de Gao, principale ville du nord du Mali, à moto et à bord de plusieurs véhicules. Ils ont rapidement, et sur trois fronts, pris pour cibles les positions de l'armée régulière. Des tirs nourris ont été entendus, selon les témoins. « Ce ne sont pas des attaques asymétriques, mais de véritables opérations militaires », explique un expert.

Le bilan des victimes est lourd dans les rangs des forces armées maliennes. Le bilan du côté des assaillants n'a pas été précisé. Généralement, les jihadistes repartent avec leurs morts et blessés.

Après l'attaque, les populations ont manifesté un élan de solidarité vis-à-vis de l'armée. Elles ont, d'après nos informations, participé à l'inhumation des corps, transportés à Bourem, au sud de Tarkint.

Tarkint est une localité stratégique pour les trafiquants de tout acabit, dérangés par la présence de l'armée malienne sur place.

Cette attaque est la plus meurtrière essuyée par l'armée malienne depuis quatre mois. Dans un contexte de grave détérioration sécuritaire à travers le Sahel, les opérations imputées aux jihadistes ont fait des dizaines de morts dans les rangs des forces de sécurité maliennes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.