Gabon: L'incertitude gagnerait les services médicaux dans l'attente du pic de la pandémie

Libreville, Gabon — Avec trois personnes déclarées positives au coronavirus au 18 mars, toutes ayant séjourné en France, l'incertitude quant à la capacité de circonscrire le virus gagne certains établissements, au regard de l'augmentation rapide à travers le monde du nombre de morts qui avait atteint le chiffre de 7873, au 18 mars dernier.

Libreville, la capitale, abrite plus de la moitié de la population du pays, soit environ 800 000 habitants dans un pays qui en compte, officiellement 1,8 million.Si la psychose et les recommandations des gestes barrières dont l'hygiène des mains par lavages fréquents au savon, sont assez bien suivies, les prix des gels hydro alcooliques sont en hausse, autour de 3000 francs CFA le flacon alors que le prix autorisé est de 1000 F CFA.

La Direction générale de la concurrence et de la Consommation (DGCC) a réuni les principaux opérateurs économiques concernés par la vente de ce produit afin que soit mis un terme à la spéculation des prix et à l'instauration des pénuries artificielles, en cette période de crise sanitaire.

Seules quelques officines disposent encore de masques de protection.Face à la pénurie des gels hydro alcooliques dans plusieurs pharmacies de Libreville, le ministère de la Santé a annoncé la fabrication de ces gels par une société à quelques kilomètres de Libreville afin qu'ils soient accessibles à tous, au prix unitaire fixé officiellement à 1000 F CFA.

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.