Algérie: MDN-Fête de la victoire - Plusieurs structures militaires baptisées des noms de chouhada et moudjahidine

Alger — Plusieurs structures militaires relevant du ministère de la Défense nationale (MDN) ont été baptisées des noms de chouhada et moudjahidine de la Glorieuse révolution nationale, à l'occasion de l'anniversaire de la fête de la Victoire (19 mars), indique vendredi un communiqué du MDN.

Il s'agit du 11ème établissement ministériel de réserve générale de l'intendance à El Harrach qui porte désormais le nom du feu Moudjahid "Djaghri Mohamed Cherif", de l'Etablissement central de rénovation du matériel des transmissions baptisé du nom du feu Moudjahid "Laghouati Abderrahmane" et du service National des garde-côtes (SNGC) du Commandement des forces navales baptisé du nom du Chahid "Aouari Mahfoud".

Le commandant de la Première région militaire (PRM), le général- major Ali Sidane a présidé une cérémonie lors de laquelle le 11ème établissement ministériel de réserve générale de l'intendance à El Harrach a été baptisé du nom du feu Moudjahid "Djaghri Mohamed Cherif", et ce en présence des autorités militaires et civiles et la famille du Moudjahid qui a reçu à la fin de la cérémonie des cadeaux et présents symboliques.

Né le 13 septembre 1931 à Constantine, le Moudjahid Djaghri Mohamed Cherif a rejoint les rangs de la révolution à l'âge de 23 ans à la Première région des Aurès, où il a occupé plusieurs postes de responsabilité. Il a été désigné commandant de la base logistique en 1958 puis responsable de la logistique dans la région Nord en 1960.

Le 1er avril 1971, alors qu'il revenait d'une mission d'inspection à Barika, l'hélicoptère qui le transportait s'est écrasé près de Khemis El Khechna. Suite à cet accident douloureux, le moudjahid a rejoint sa dernière demeure en compagnie de deux officiers supérieurs et de l'équipage de l'hélicoptère.

Le Général major Lachkhem Abdelkader, chef du département des Transmissions, Systèmes d'information et Guerre électronique, a présidé une cérémonie lors de laquelle l'Etablissement central de rénovation du matériel des Transmissions a été baptisé du nom du moudjahid décédé "Laghouati Abderrahmane", en présence des autorités militaires et civiles et de la famille du moudjahid qui, à la fin de la cérémonie, a reçu des cadeaux symboliques.

Dans le cadre des activités de célébration du 58ème anniversaire de la fête de la Victoire, le General major Haouli Mohamed Larbi, commandant des forces navales a présidé également une cérémonie lors de laquelle le siège du service national des garde-côtes du Commandement des forces navales, a été baptisé du nom du chahid "Aouari Mahfoud", en présence de la famille du chahid qui a été distinguée par le commandant des forces navales.

Né le 11 février 1925 à Blida, le chahid Aouari Mahfoud a participé à plusieurs opérations militaires dans la forêt d'El-Fernane en compagnie de moudjahidine. Mais suite à une dénonciation, l'occupant français a découvert le lieu où se trouvait le moudjahid et dépêché de grandes forces militaires. Après une bataille acharnée où les Français ont subi des pertes humaines considérables, le chahid est tombé au champ d'honneur le 11 juillet 1955.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.