Cameroun: Emploi - La politique nationale présentée à Douala

Le ministre Issa Tchiroma Bakary a sensibilisé le secteur privé lors d'une visite de travail du 18 au 20 mars.

Rappel du ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), Issa Tchiroma Bakary : le chef de l'Etat a prescrit à son département ministériel d'assister les entrepreneurs et de leur apporter ce dont ils ont besoin pour le recrutement d'au moins 500 000 Camerounais cette année. Cette politique envisage le recrutement de 3 millions de Camerounais d'ici 2023. « L'atteinte de ces objectifs n'est possible que s'il y a une compréhension mutuelle entre le gouvernement et l'industrie.

C'est pour cette raison que nous avons choisi des entreprises structurantes de notre économie. Broli et Cimencam en font partie. Nous sommes venus à la rencontre de ces directeurs généraux leur dire quelle est la position du gouvernement, ce que le gouvernement attend d'eux, ce que le Minefop est en mesure de leur apporter et également recueillir leurs attentes », a expliqué le ministre Issa Tchiroma Bakary. Sur le terrain, la politique nationale de l'emploi a été bien accueillie par les responsables d'entreprises qui se disent prêts à renforcer la collaboration avec le gouvernement dans ce domaine. « En réponse aux préoccupations du ministre, nous disons que Cimencam a de nombreux projets de développement d'activités, donc de nombreuses opportunités d'emploi. Nous allons également renforcer notre collaboration avec le Minefop sur le plan de la formation professionnelle », a fait savoir Benoît Galichet, Dg de Cimencam.

La visite de différentes entreprises a permis au Minefop d'apprécier les procédés de production, mettant en exergue les profils de métiers et postes de travail. A l'usine de pâtes alimentaires Broli, le Minefop et sa suite ont été conduits dans toute la chaine de production jusqu'au stockage. Ici, 350 Camerounais s'activent au quotidien à la production des pâtes et autres produits agro-alimentaires. Le showroom de l'entreprise a permis aux visiteurs de découvrir divers produits. Notamment les liqueurs, pour démontrer la diversité des métiers. Issa Tchiroma Bakary a particulièrement apprécié le fait que cette société soit entièrement camerounaise, employés compris. Une singularité qui a marqué le Minefop, la production d'eau potable à partir de la vapeur. Issa Tchiroma y voit déjà une niche d'opportunités de formation-emploi pour les jeunes, une opportunité de collaboration pour le Centre de formation professionnelle d'excellence de Douala.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.