Burkina Faso: Lutte contre le COVID 19 - La mairie de Diabo donne le bon exemple

interview

Fasozine : Que pensez-vous de la situation liée à la pandémie du Corona virus dans notre pays?

Ousmane Boly : La situation est très préoccupante surtout que nous n'avons pas le dispositif nécessaire en milieu rural. Nous n'avons pas pris l'affaire au sérieux au départ parce que nous nous disions que la Chine est très loin de notre pays tout en oubliant que la planète est minime aujourd'hui avec toutes les migrations à l'intérieur. Aujourd'hui, il est plus qu'important de respecter les mesures préventives afin d'éloigner cette pandémie. Chez nous à Diabo, nous avons mis un dispositif de prévention. Il s'agit notamment de la sensibilisation à travers notre radio municipale, des dispositifs de lavage des mains etc.

Au-delà de ce dispositif, que faites-vous pour accompagner l'administration déconcentrée?

Nous avons travaillé avec les différents majors sur place en démultipliant les fiches reçus des services de santé et que nous avons mis à la disposition des agents communautaire de santé. Nous avons procédé à l'affichage de message de sensibilisation, nous organisons des émissions de sensibilisation sur la radio locale. Mais au-delà de tout ce dispositif, il faut rappeler que depuis deux ans maintenant, mes collaborateurs et moi avons cédé nos indemnités et dotations en carburant aux Forces de défense et de sécurité pour qu'ils remplissent pleinement leur mission. Nous avons également doté le service forestier en matériel roulant, la construction d'un commissariat digne du nom est en cours et nous avons attribué un terrain à la gendarmerie pour la construction de ses locaux.

Un appel à l'endroit des Burkinabè?

J'invite les uns et les autres à travailler à créer la confiance entre les populations, les FDS et les agents de santé. Cela contribuera surement à l'éradication du terrorisme et de cette pandémie.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.