Cameroun: Covid-219 - La Belgique ferme ses frontières

La Belgique a décidé vendredi de fermer ses frontières à tout déplacement «non essentiel» afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

Concrètement le trafic du fret et des camions reste autorisé, ainsi que le retour de l'étranger des ressortissants belges. Une décision prise avec les cinq pays concernés : France, Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg et Royaume-Uni.

Selon Pieter De Crem, le ministre des Affaires étrangères, chaque infraction sera strictement sanctionnée. Le Comité fédéral de Coordination (COFECO) dirigé par le Centre de crise est chargé d'exécuter ces mesures.

Des contrôles sont organisés depuis hier (vendredi, 21/03/2020, ndlr), à 15h00, aux postes-frontières du pays pour détecter les déplacements jugés non-essentiels dans le cadre des mesures de confinement liées à la lutte contre la propagation du coronavirus. Les déplacements vers les résidences secondaires sur le territoire belge sont par ailleurs interdits, a annoncé le cabinet du ministre de l'Intérieur Pieter De Crem.

Les contrôles sont effectués tant sur les voies routières que dans les ports, aéroports et gares d'arrêt des trains internationaux, a précisé le commissaire général de la police fédérale, Mark De Mesmaeker, lors d'un point presse.

Les sanctions en cas de non-respect de ces mesures peuvent aller jusqu'à 4.000 euros d'amende et/ou trois mois de prison, a précisé le commissaire général de la police fédérale.

Pour simplifier les contrôles, la police demande aux travailleurs transfrontaliers de se munir d'une attestation de leur employeur pour justifier tout déplacement essentiel.

À ce jour, la Belgique, pays de 11,4 millions d'habitants, a enregistré 2 815 cas confirmés de coronavirus, et 67 décès.

Ecoles, bars et restaurants sont fermés depuis une semaine et des restrictions de déplacements et ouvertures de commerce encore plus limitées sont en vigueur depuis mercredi midi jusqu'au 5 avril

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.