Afrique du Sud: Coronavirus - La Banque centrale sud-africaine prend des mesures

La police et les soldats seront déployés pour appliquer le confinement lié au Covid-19.

L'Afrique du Sud comptabilise désormais 202 cas de coronavirus confirmés sur son territoire, sans déplorer pour l'instant aucun mort. Pour tenter d'atténuer les effets économiques de la crise mondiale, la Banque centrale sud-africaine a décidé d'agir.

En Afrique du Sud, les établissements scolaires ont fermé depuis mercredi, prenant un peu d'avance sur les vacances de Pâques. Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Les bars et restaurants qui servent de l'alcool doivent fermer à partir de 18h00 et les voyageurs en provenance de pays à risques ne peuvent pas pénétrer sur le territoire.

Le pays était déjà plongé dans une crise économique et financière avant même l'épidémie et connaît, depuis fin 2019, une période de récession.

Pour donner un peu plus de marge de manœuvre aux acteurs économiques, la Banque centrale a décidé jeudi de baisser son taux directeur de 1 %, en l'établissant désormais à 5,25 %. Il s'agit de la plus grosse baisse, depuis la crise financière, il y a plus de dix ans.

Cette décision suit les politiques d'autres pays du monde comme les Etats-Unis et elle est aussi adoptée par d'autres pays africains, à l'image de la Tunisie.

Concrètement, cela permet d'enlever un peu de pression sur les banques. Elles pourront se refinancer pour moins cher et injecter davantage de liquidités dans l'économie du pays.

Par ailleurs, la Banque centrale sud-africaine a également prévenu que l'épidémie aura des répercussions sur l'économie nationale peut-être même au-delà du premier semestre de 2020.

Elle a aussi revu à la baisse ses prévisions de croissance et envisage une contraction de l'économie de moins 0,2 % pour cette année, alors que de nombreuses entreprises sont contraintes de réduire leur activité ou de fermer et que les exportations vers la Chine devraient souffrir du ralentissement du géant asiatique.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.