Guinée: Quelle est la main noire derrière le sabotage de la conférence de presse des députés ?

Vendredi 20 mars, les députés Cellou Baldé et Mariama Tata Bah devaient animer une conférence de presse dans la salle du CECOJE de Labé, sauf qu'à la dernière minute une main invisible les a empêché d'y accéder.

Sur place l'honorable Cellou Baldé n'a pas caché sa surprise :

« nous avons demandé comme d'habitude aux responsables du CECOJE de Labé, nous leur avons annoncé qu'on allait organiser un conférence de presse , on était d'accord, les dispositions étaient prises pour que ce matin à 10 h nous soyons dans la salle pour commencer cette activité.

Mais le responsable du CECOJE nous a informé vers 9h que les autorités lui ont dit que cette activité ne pourrait se tenir ici ... »

L'activité ne s'yest pas tenue mais s'est tenue devant la salle en plein air et sans démordre l'honorable Mariama Taata Bah à appeler ses compatriotes d'ici et d'ailleurs de faire front contre ce putsch constitutionnel en arguant au régime d'importer s'il le veut des soldats mais qu'ils ne sauront éteindre la volonté du peuple de Guinée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.