Congo-Brazzaville: Coronavirus - La mairie de la ville côtière va faire un don de 50 millions FCFA à la cellule de crise

Jean François Kando, député maire de la ville océane et président du Conseil départemental et municipal, a livré l'information au cours d'une rencontre qui s'est déroulée le 19 mars à la mairie.

Depuis le 14 mars, un premier cas de coronavirus a été signalé dans le pays. Devant l'urgence, le député maire a convoqué une réunion en vue de prendre des mesures pour appuyer la riposte et prévenir de la catastrophe. La rencontre a réuni les membres du bureau exécutif du Conseil, les élus locaux, Aubierge Victoire Kimpamboudi Matondo, directrice départementale de la Santé de Pointe-Noire, les administrateurs maires des six arrondissements, la communauté urbaine de Tchiamba Nzassi ainsi que les chefs de quartiers et blocs.

L'auditoire a suivi avec beaucoup d'attention l'intervention d'Aubierge Victoire Kimpamboudi Matondo qui évoqué l'origine du coronavirus, le mode de transmission, les symptômes et les mesures préventives. Elle a aussi rappelé les mesures de riposte prises par le gouvernement congolais avant d'énumérer les activités qui sont menées au niveau de Pointe-Noire pour prévenir de la propagation du virus.

Cependant, pour appuyer la riposte contre le coronavirus dans la ville, Jean François Kando a évoqué la contribution de la mairie qui va donner cinquante millions de francs CFA à la cellule de crise. Cela permettra de renforcer la mobilisation sociale, la communication, l'achat des kits et tubes de prélèvements et des thermoflashs et des équipements de protection individuelle. Outre cette somme, la mairie a fait un don de vingt mille bavettes. Il a appelé les autorités à renforcer les mesures d'hygiène au sein des administrations. Insistant sur le renforcement de la sensibilisation et de la pédagogie pour une prise de conscience de la population, Jean François Kando a appelé les administrateurs maires, les chefs de quartiers et de blocs à s'impliquer dans la campagne de sensibilisation aux mesures préventives qui va être lancée dans la ville. «N'attendons pas qu'un premier de nous meurt pour prendre conscience. C'est une prise de conscience collective qui va nous sauver», a exhorté le maire.

Pour ce qui est des marchés domaniaux et des transports en commun, le maire de la ville océane a informé qu'il y aura des rencontres de sensibilisation et de conscientisation avec des commerçants et transporteurs pour la sécurisation de tous. Notons que, selon les informations fournies par la directrice départementale de la Santé, aucun cas n'a encore été testé positif dans la ville océane.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.