Niger: Le gouvernement prend en charge les premiers cas de coronavirus

Le continent africain est de plus en plus touché par la propagation du coronavirus. Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), on y compte un peu plus de 1 100 cas, un chiffre qui continue d'augmenter chaque jour. Trois pays ont annoncé, samedi 21 mars, des cas pour la première fois sur leurs sols, à savoir l'Erythrée, l'Ouganda et l'Angola. Le Niger est lui aussi touché depuis cette semaine.

Au Niger, les personnes qui ont été en contact avec le malade sont confinées et prises en charge à l'hôtel Gawèye de Niamey, réquisitionné pour l'occasion. La décision a été prise au moment où les autorités confirmaient un deuxième cas à Niamey.

Il s'agit d'un Italien de 51 ans qui travaillait pour une ONG internationale et qui est arrivé à Niamey le 28 février dernier. Il s'agit du second cas avéré au Niger. Tous les deux sont en traitement à l'hôpital de référence de Niamey.

Leur cas est stable, dit-on. Le ministre de la Santé publique qui confirme l'affirmation, précise aussi que 76 contacts du premier patient porteur du virus ont été retrouvés et transférés hier à l'hôtel Gawèye, réquisitionné par l'État. Ce sont cinq familles qui cohabitent dans la même maison que le premier patient ainsi que ses contacts extérieurs.

Mesures complémentaires

Pour mieux contrôler la circulation du virus, d'autres mesures complémentaires ont été prises par le gouvernement. Au niveau de la Justice, toutes les audiences sont suspendues jusqu'au 25 mars prochain. Les visites aux maisons d'arrêt sont interdites durant trois mois et toutes les gares routières sont fermées pour une semaine.

Malgré les multiples appels au respect des consignes d'attroupements non autorisés de plus de 50 personnes, certains chefs religieux musulmans continuent de diriger les prières collectives à Niamey. Dans la région de Zinder, à Dungas par exemple, dans le sud du pays, la police a dû intervenir pour disperser les fidèles.

Dans les pharmacies, les masques ont disparu des rayons et les gels également mais selon le ministre de la Santé publique, la production nationale de gel a repris depuis quelques jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.