Cote d'Ivoire: Le coronavirus et l'« effet pangolin » - L'exposition accrue aux espèces sauvages est une menace pour la santé, la biosûreté et la sécurité mondiale

Tout est lié. Selon la théorie du chaos, le battement d'ailes d'un papillon au Nouveau-Mexique peut provoquer un ouragan en Chine. Mais les dominos qui continuent de tomber après l'apparition du Covid-19 (coronavirus) n'ont rien du caractère imprévisible de l'effet papillon . L'explication qui se dessine est en réalité bien connue : il s'agit des conséquences dramatiques que peut avoir l'interconnexion des activités humaines.

Espèces sauvages et maladies infectieuses émergentes

Même si les scientifiques ne sont pas encore totalement formels, une chose semble incontestable : le SRAS-CoV-2 aurait une origine animale, le virus ayant réussi à franchir la barrière des espèces pour se transmettre à l'homme. Les soupçons se portent actuellement sur une espèce de chauves-souris rhinolophes.

La chauve-souris a probablement transmis le virus à un hôte intermédiaire : le pangolin (a), selon les premières investigations. Ce fourmilier écailleux est braconné pour sa viande et ses écailles, très prisées pour leur soi-disant valeur médicinale. Le contact humain avec l'hôte intermédiaire a facilité le dernier passage de l'agent pathogène, provoquant une pandémie qui, au moment où nous écrivons ces lignes, s'est étendue à plus de 140 pays, infectant plus de 150 000 personnes et causant (a) d'innombrables pertes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.