Rwanda: Coronavirus - Le Rwanda en confinement, Kigali tourne au ralenti

19 cas de coronavirus confirmés au Rwanda, et un confinement presque total. Depuis dimanche, les Rwandais n'ont plus le droit de sortir de chez eux sauf pour aller faire des courses, ou se faire soigner. Les frontières sont fermées et la circulation entre les différents districts bloqués. Comment ces mesures - parmi les plus drastiques du continent - sont-elles appliquées à Kigali?

Aux différents carrefours de la capitale, des policiers arrêtent déjà les véhicules et demandent le motif du trajet. Les stations de bus sont désertes, tout comme les rues du centre ville. Les taxi-moto, habituellement présents à tous les croisements, ont complètement disparu.

Ici, les commerces appliquent scrupuleusement les instructions du gouvernement. Seules les pharmacies, les banques, et les vendeurs de nourriture sont encore ouverts. Devant le marché couvert de la ville, un petit embouteillage : des habitants remplissent le coffre de leur voiture de farine de mais ou de papier toilette.

Dans le quartier populaire de Nyabugogo, toujours des passants sur les trottoirs, mais moins que d'ordinaire. Tandis qu'un peu plus loin à Kacyiru, les petits commerçants ont perdu leurs clients. L'un d'entre eux assure avoir vu le montant de ses ventes journalières passer de 50 à 8 euros.

Reste que dans les zones d'habitations informelles, le confinement à la maison est difficile à appliquer. Un habitant explique : « vers chez moi, les gens n'ont pas peur du virus, ils ne restent pas chez eux ». La police, elle, assure que les contrevenants s'exposent à une amende ou une arrestation.

Midi au centre-ville de Kigali, les rues sont désertes. Les taxis-motos d'ordinaire nombreux ont disparu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.