Togo: L'Alternative en prend pour 2 mois de suspension, Liberté pour 15 jours !

Malgré la saisine des journalistes togolais au ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, la HAAC n'y est pas allée par quatre chemins pour sanctionner deux journaux togolais dans l'affaire qui oppose ces derniers à l'Ambassadeur de France au Togo Marc Vizy.

Dans la plainte déposée par l'Ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy près de la HAAC, les deux journaux sont accusés d'accusations graves, infondées et calomnieuses contre Franck Paris, Conseiller Afrique du Président français, pour ce qui est de l'Alternative, et contre l'Ambassadeur de France au Togo et son pays pour Liberté.

Selon le communiqué de la HAAC sur ce dossier, l'instance de gestion de la presse et de la communication au Togo, dit avoir décidé de la suspension pour « deux mois le bihebdomadaire l'Alternative à compter de ce 23 mars 2020 ». Quant à Liberté, le Quotidien écope « d'une suspension de parution de quinze jours de publication du quotidien Liberté, à compter du 25 Mars 2020 ».

Pour Pitalounani Telou et ses pairs, les deux organes n'ont pas « respecté les règles professionnelles, violant de ce fait les dispositions du Code de déontologie des journalistes du Togo ».

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.