Ile Maurice: Arrestation suivant une vidéo sur Facebook - Olesya Paradis reste en détention

Avait-elle vu venir son arrestation à travers ses prédictions ? La tarologue Olesya Pydannah, connu comme Olesya Paradis, a été placée en détention pour violation de l'Information and Communication Technologies Act (ICTA). Elle a comparu en cour de district de Port-Louis ce lundi 23 mars où la police a objecté à sa remise en liberté.

La tarologue était représentée par Me Sanjeev Teeluckdharry. Elle restera en détention jusqu'au 6 avril en attendant les débats portant sur sa motion de remise en liberté. Cela, en l'absence d'un représentant du parquet. Son homme de loi a tenu à faire ressortir qu'en cas d'urgence, la cour doit disposer de suffisamment de magistrats et d'un représentant en cour. «D'ailleurs, je tiens à souligner qu'il n'y a pas de mesures de protection telles des sanitizers ou gants fournis à ceux qui comparaissent en cour.»

Convoquée par les enquêteurs de la Cybercrime Unit du Central Criminal Investigation Department, Olesya Paradis a fait valoir son droit au silence face aux questions. Toutefois, la mère de trois enfants a tenu à demander si la liberté d'expression ne prévaut pas. «Le ministère de la Santé a mis en danger le public et plusieurs personnes sortant des bateaux de croisières. N'ai-je pas droit de dénoncer tout cela ?» a-t-elle demandé.

Il est reproché à la tarologue d'avoir fait un «live» de deux heures sur Facebook, le jeudi 19 mars, intitulée «special live corona with Olesya Paradis». Vidéo dans laquelle elle avait fait des commentaires en induisant la population en erreur, affirmant qu'il y avait une centaine personnes infectées par le coronavirus à Maurice et compromettant l'ordre et la sécurité publique pendant cette période de confinement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.