Congo-Brazzaville: Coronavirus - Des dérapages dans l'exécution des mesures gouvernementales

Parmi les mesures annoncées par le gouvernement, le 16 mars, dans le cadre de la prévention du coronavirus (Covid-19), figure la fermeture des bars-dancing, boîtes de nuit, établissements communément appelés VIP et caves. Des réunions ou rassemblements de plus de cinquante personnes sont également interdits.

Sur le terrain, certains éléments de la police menacent les commerçants qui sont pourtant en conformité avec les mesures édictées par le gouvernement. Le terme « restaurant en plein air » est diversement interprété. A Brazzaville, certains restaurateurs ont vu leur matériel (chaises, tables... ) emportés par la police alors que dans sa déclaration le gouvernement n'a pas interdit les restaurants. Dans la plupart des cas, les tenants des restaurants sont tenus de verser des sommes d'argent pour récupérer leur matériel.

Le gouvernement devrait veiller à ce que les mesures prises soient respectées par les populations et par les structures chargées de faire appliquer ces mesures.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.