Guinée: NSIA Banque dans un verre de tempête après le départ de son désormais ex-Directeur Général Souleymane TALL.

Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, NSIA Banque surfe sur des eaux agitées. Loin d'être un fleuve tranquille, la direction de NSIA Banque change de mains. Le guinéen Souleymane TALL a cédé son fauteuil à Christelle DIENG ZONGO, qui occupait jusque là les fonctions de Directrice Générale Adjointe.

L'égérie Christelle prend les rênes de l'entreprise à compter de ce lundi 23 mars 2020 pour une période intérimaire de six mois. Selon des sources autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, la décision de rupture d'avec Souleymane TALL est intervenue ce vendredi 20 mars 2020 à l'issue d'un ultime conseil d'administration au cours duquel l'ex-Directeur Général et les administrateurs ne semblaient pas interpréter les faits et analyser la situation interne et l'environnement socio économique et culturel de la même façon.

Arrivée à NSIA Banque Guinée par l'entremise de son alter ego Hadiatou Diallo Barry, laquelle a quitté l'entreprise il y'a de cela trois années, Christèle Zongo Dieng a réussi en très peu de temps à se faire apprécier des dirigeants de la maison mère NSIA Banque Côte d'Ivoire et des administrateurs cooptés par le groupe NSIA.

Comme nous l'annoncions depuis plus de deux ans, Dame Zongo Dieng a réussi à séduire jusqu'au dinosaure Bene Boevi Lawson, au flegmatique Amadou Kane et au Président Jean Kacou Diagou, lequel n'a jamais rechigné à monter au créneau pour défendre son égérie.

Coachée par son mentor, le Sieur Léonce Yacé, Christelle Dieng Zongo a dû patienter dans l'ombre de l'ex-directeur général adjoint Ahmed Sié Touré qu'elle remplaça au pied levé malgré la complainte d'une partie du personnel et la réticence du régulateur.

L'équation de la performance

Aujourd'hui, Christelle Zongo Dieng accède au graal avec la bénédiction des administrateurs étrangers et la passivité des administrateurs guinéens, présents, uniquement obnubilés par leurs indemnités et autres avantages.

Beaucoup soufflent que Christelle Zongo Dieng s'attachera à présent les conseils de Barry Hadiatou Diallo, réputée une proche de la nouvelle promue, afin d'obtenir les résultats escomptés par le conseil d'administration.

La Banque Centrale de la République de Guinée avait donné et renouvelé l'agrément de Christelle DIENG ZONGO avec des attentes précises en termes d'assainissement du portefeuille, d'amélioration de la qualité de l'exploitation et de la gestion clientèle y compris le recouvrement des créances compromises et douteuses. Le Sénégalais Amadou Kane, ancien ministre de l'Économie et des Finances du Sénégal, veillera certainement à mieux la "driver" dans un contexte difficile du fait des obligations des directeurs généraux de banques et d'établissements financiers.

Avec le départ de Souleymane TALL, NSIA Banque Guinée devra procéder renseignent nos sources, à de nombreux licenciements, suite à une fraude avérée de près d'un (01) million d'euro et des risques de pertes additionnelles consécutives à d'autres fraudes estimées à plus de quatre (04) millions d'euros.

Face à cette situation et malgré le recouvrement de nombre de créances compromises et litigieuses, ainsi qu'à la réalisation de certaines garanties, l'inamovible patron du groupe, l'Ivoirien Jean Kacou DIAGOU en parfait tandem avec Janine Bénédicte Diagou évaluent les montant des l'inéluctable recapitalisation et scrutent le marché à la recherche de nouveaux partenaires au moment où l'on annonce que la Banque Nationale du Canada cherche à se défaire de l'actif «NSIA ».

Aucune information pour l'instant n'a filtré sur les conditions financières du départ de l'ex-directeur général, ainsi que sur son futur point de chute, bien que d'aucuns lui prédisent un retour à la Banque Centrale de Guinée, dans un Ministère ou à la tête d'une grande institution de la place de Conakry. L'heure de vérité ne tardera pas à sonner pour la nouvelle promue Christelle et les administrateurs de NSIA Banque Guinée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.