Cote d'Ivoire: Application des mesures contre le coronavirus - Siandou Fofana teste le dispositif dans les hôtels et restaurants

S'assurer de l'application et de l'observance des mesures de sécurité sanitaire en vue de contrer la pandémie du coronavirus. C'est l'objectif de la visite impromptue menée par le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, dans des établissements touristiques, des restaurants et maquis, hier à travers des communes d'Abidjan.

« Nous voulons vérifier si les opérateurs se conforment strictement aux mesures de sécurité sanitaire édictées par le gouvernement, relativement aux restrictions en rapport avec la pandémie à Coronavirus Covid 19 », a indiqué le ministre au terme de cette mission de terrain, tout en avertissant : « Une brigade va veiller au respect des mesures sur le terrain ». Il est 11h30, lorsque le cortège du ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, débarque dans l'enceinte du réceptif "Horizon Hôtel", contigu au Lycée Moderne de Cocody, en face du Lycée Sainte-Marie.

En posant le pied à terre, le premier responsable du Tourisme, en Côte d'Ivoire, qui avait déjà enfilé un masque au nez, enjoint sa directrice de la Communication, Mme Isabelle Anoh, de se rassurer que les membres de son cabinet, les journalistes et les responsables de "Horizon hôtel" qui prendront part à la rencontre ont été passés au pistolet thermique, se sont lavé les mains avec du gel hydro alcoolique et sont, soit assis, soit arrêtés à une distance d'un mètre d'intervalle. Le nombre étant de trop, un peu plus de cinquante personnes, les journalistes et quelques membres du protocole du ministre sont restés dehors à deviser sous les arbres en prenant le soin de se tenir à, au moins, un mètre, les uns des autres.

Par la suite, cap sera mis sur "le Maquis Duval", à Cocody Val Doyen, non loin de là. Dans ce restaurant chic où l'on sert des mets africains et européens, c'est une clientèle clairsemée que nous trouvons attablée. La clientèle se fait rare ! Le ministre Siandou Fofana, dont la visite était impromptue, n'a pas bénéficié de tout le cérémonial qui sied en pareille occasion.

Déjà à l'entrée, il se rend à l'évidence qu'il n'y a pas de dispositif recommandé. S'il y a quelques bouteilles de gel hydro alcoolique, le ministre fait remarquer qu'il n'y a pas de pistolet thermique. « Vous devez soumettre tous vos clients à la prise de température. Cela vous aiderait à vous faire une idée de celle ou celui qui vient déjeuner ou diner chez vous », conseille le ministre à la responsable du Maquis du Val. Autre lieu, autre décor. Au Plateau, dans le restaurant huppé "la Croisette", situé à l'Avenue Chardy, à la montée de la côte de l'immeuble "la Pyramide", nous sommes accueillis par le gérant. Si tout le dispositif sanitaire est de mise, avec une affichette à l'entrée, qui indique toutes les dispositions à prendre pour éviter de contracter le coronavirus, ici, le maitre des lieux s'est voulu sans ambages. « Nous fermons dès ce week-end », rapporte-il. Entre autres raisons de cette décision, son restaurant comporte des « suites », des sièges à forte promiscuité, pour des déjeuner ou diners d'affaires.

Avec la mesure « d'espacement », il ne voit aucun homme d'affaires qui viendrait s'égosiller pour conclure des marchés où l'on parle souvent de rondelettes sommes ou de montants mirobolants ! Coup sur coup, la délégation du ministre du Tourisme et des Loisirs visitera le restaurant "Chez Marcène" (Plateau), non loin de l'Ambassade du Mali ; le restaurant "Aboussouan" (Treichville), à la descente du Pont Félix Houphouët-Boigny, puis le fast food "Chez Marrouche", en Zone 4 (Marcory), avant de marquer son clou, à 14H30, au restaurant "Le Grand Large", toujours à Marcory, boulevard de Marseille. Justement, à cet endroit, Jérôme, le gérant, tout dépité, n'a pas manqué de confier : « Nous fermons bientôt ! Voyez, nous sommes à l'heure du déjeuner, mais les clients ne viennent même plus ! »

Dans l'ensemble des réceptifs visités, le ministre a noté, avec satisfaction, l'observance des mesures prises par le Conseil national de sécurité (Cns) pour freiner la propagation du Covid 19 en Côte d'Ivoire. Selon lui, en donnant ainsi le ton, dans les prochains jours, ses services, via une brigade mise sur pied, veilleront au grain dans tous les établissements hôteliers, les maquis, restaurants et autres sites touristiques. Afin que personne ne baisse la garde, face à ce mal mondial.

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.