Cote d'Ivoire: Journée internationale des forêts et de l'eau - Le gouvernement en appelle à la gestion responsable des ressources naturelles

L e coronavirus, une parfaite illustration des conséquences engendrées par l'érosion des écosystèmes qui entraine une augmentation des maladies existantes et des nouvelles maladies.

Aussi à la faveur de la journée internationale des forêts (21 mars) et de la journée mondiale de l'eau (22 mars), le gouvernement en appelle-t-il à la gestion responsable et durable des ressources naturelles. La déclaration du gouvernement a été lue par le ministre des Eaux et Forêts Alain-Richard Donwahi. « En Côte d'Ivoire, en termes d'impacts du changement climatique sur les ressources en eau de surface, les prévisions concernant les écoulements moyens annuels des fleuves Sassandra à Soubré, Bandama à Tiassalé et Comoé à Mbasso, pourront diminuer de 5 à 20%, et celui du fleuve Cavally, de 2 à 10%. Pour les eaux souterraines, la recharge des nappes à partir d'infiltrations baissera de 7,4 à 13,7% à l'horizon 2031-2040 et de 49,3% à l'horizon 2091-2100.

Il apparaît clairement que vers la fin du 21ème siècle, la recharge de la nappe sera réduite de moitié sur la majorité des bassins versants à cause des effets du changement climatique », at-il prévenu. Selon le ministre des Eaux et Forêts, les thèmes retenus cette année (« les Forêts et la biodiversité » et « l'Eau et le Changement Climatique ») sont donc opportuns. Ils invitent, a-t-il expliqué, à se préoccuper davantage des menaces qui pèsent sur ces ressources naturelles, et surtout à apporter des réponses courageuses et responsables, en vue de les préserver. « A cet égard, notre pays met un point d'honneur à respecter strictement ses engagements nationaux et internationaux en matière de gestion durable des forêts et des ressources en eau », a-t-il souligné.

Ainsi pour permettre au pays de recouvrer un taux de couverture forestière d'au moins 20 % du territoire national à l'horizon 2030, et assurer une gestion intégrée des Ressources en Eau, le gouvernement a pris deux importantes décisions. D'une part, il a adopté la Politique de Préservation, de Réhabilitation et d'Extension des Forêts. D'autre part, il prévoit de se doter d'un document de Politique Nationale de l'Eau. Quant à la stratégie de mise en œuvre de la politique forestière, elle est envisagée dans une approche ambitieuse, réaliste et faisant une large part à l'initiative privée. Celle des ressources en eau met un accent particulier sur la promotion des outils modernes en matière de gestion durable des ressources en eau et le renforcement du système de prévention hydrologique et d'alertes précoces.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.