Afrique Centrale: Coopération - Le Tchad troque 75 000 vaches pour payer sa dette à l'Angola

Photo: Pixabay
Dairy farm cows

L'Angola a accepté 75000 vaches proposées par le Tchad pour payer sa dette.

La première livraison comprend mille cinq cents têtes de bétail. Elles sont arrivées par bateau au port de Luanda. L'objectif est de rembourser à l'Angola une dette de cent millions de dollars avec du bétail, a rapporté le Journal Officiel de l'Angola.

Trois mille têtes supplémentaires suivront d'ici la fin du mois de mars 2020. N'Djamena s'est engagée à livrer à l'Angola soixante-quinze mille bovins sur une période d'environ six ans, en remboursement d'une dette contractée en 2017. Ce qui correspond à mille trois cents dollars la vache.

L' accord de troc original convient aux deux pays. Le Tchad manque d'argent alors que l'Angola manque de bétail. L'accord prévoit une livraison de trois mille cinq cents têtes de bétail chaque trimestre. Ce qui permettra à l'Angola de reconstituer sa population bovine.

Le pays est régulièrement frappé par la sécheresse, ce qui entraîne la mort du bétail par la faim et le manque d'eau. Certes riche en pétrole, l'Angola se remet toujours des séquelles d'une guerre civile qui l'a ravagé après l'indépendance.

En revanche, le Tchad est un pays d'élevage par excellence, avec environ 94 millions de têtes de bétail. Ce qui représente 30% de ses exportations et constituent sa principale source de devises après le pétrole.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.