Cameroun: Education - Des cours disponibles en ligne

C'est l'une des solutions que proposent certains lycées et collèges pour maintenir leurs élèves dans les livres.

L'école s'est arrêtée temporairement, mais l'apprentissage non. Alors que les dates programmées pour les examens officiels sont jusque-là maintenues, les établissements scolaires soucieux de la réussite de leurs élèves essaient de mettre à profit cette trêve par divers moyens. Cours à distance, foras de parents d'élèves à travers lesquels les enseignants mettent à disposition des leçons et envoient des devoirs de maison aux élèves, groupes d'études dans les quartiers réunissant trois à quatre élèves, ont vu le jour. Des stratégies mises en place pour ne pas couper les apprenants des enseignements.

« Nous sommes en train de prendre des dispositions précises pour créer un groupe Whatsapp dans lequel on pourra envoyer aux parents d'élèves des cours, et même des épreuves pour que les enfants puissent travailler, puisque nous utilisons déjà la communication par messagerie pour les bulletins de notes et autres informations utiles », assure Jean Blaise Eyebe Belibi, proviseur de Lycée d'Anguissa. Le ministère des Enseignements secondaires a d'ailleurs donné des instructions aux délégués régionaux, départementaux et aux chefs d'établissements.

Le Minesec a demandé de faire acheminer au niveau des services de l'inspection générale de l'enseignement aux adresses e-mail de ses services jusqu'au 28 mars, les supports des meilleurs cours dans toutes les matières, afin de les partager aux établissements. Ceci, dans l'optique de promouvoir les enseignements à distance. Dans les établissements privés, la fermeture ne rompt pas les cours. A Yaoundé, le collège Vogt, entre autres établissements, a enchaîné avec les cours en ligne sur une plateforme numérique qui fonctionne à merveille, selon les témoignages de certains parents et élèves. « J'ai ma fille qui fait la classe de Première. Son école m'a déjà envoyé une série de cours et d'épreuves à traiter à la maison.

Dans le forum des parents d'élèves, les responsables du collège nous ont recommandé de veiller à ce que les enfants lisent leurs cours », explique Arlette Akono, parent d'élève. Certains établissements scolaires publics et privés, n'ont encore rien organisé pendant cette période confinement pour occuper leurs élèves. Du coup, certains se retrouvent livrés à eux-mêmes. « Si tu veux étudier tu le fais, si tu ne veux pas tu es libre », a déploré Eliane Enoga, élève en classe de 3e chinois 1 au Lycée général Leclerc de Yaoundé. Consciente, cette jeune fille en profite pour se mettre à jour en mathématiques et dans les matières scientifiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.