Togo: Les inflations sur la tomate, le lait, le riz, la farine de blé, les huiles végétales et autres produits de première nécessité, seront sanctionnées

C'est un communiqué du gouvernement togolais qui le dit. Selon ce communiqué rendu public Samedi dernier après constat d'inflation subite sur certains produits de première nécessité sur le marché togolais, du fait de la forte demande en ces temps de Coronavirus, pour prévenir de quelque pénurie, « il a été donné de constater en cette période de pandémie du Coronavirus (COVID-19), que certains opérateurs économiques se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité ou refusent parfois de vendre certains articles ».

On cite entre autres produits concernés, les concentrés de tomate, le lait, le sucre, les pâtes alimentaires, le riz, les huiles végétales, la farine de blé, le gel hydro-alcoolique, les masques et gants de protection.D'après le gouvernement togolais, de telles « pratiques créent des pénuries artificielles sur les marchés, et sont contraires aux dispositions de la Loi sur la concurrence au Togo ».

Les auteurs de ces inflations sont donc avertis car des descentes et contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de santé et des forces de l'ordre, sont organisés et ceux qui seront pris par la patrouille seront « sévèrement punis conformément aux lois en vigueur », informe le communiqué. Toutefois, tous les commerçants sont invités à une prise de « conscience pour le respect de ces dispositions en ces périodes difficiles ».

Pour information, le Coronavirus a contaminé 20 personnes au Togo et une a été guérie. On ne dénombre pas pour le moment de mort, selon les informations officielles.

T228

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.