Congo-Brazzaville: JO de Tokyo 2020 - Le Comité olympique congolais favorable à un report

Photo: Pixabay
Symbole des jeux Olympiques

Le Comité national olympique et sportif congolais (Cnosc) a joint sa voix à celles des autres pour demander lui aussi le report des Jeux olympiques de Tokyo 2020

Les Jeux olympiques(JIO de Tokyo sont prévus, du 24 juillet au 9 août. Suite à la crise sanitaire qui sévit à travers le monde, les appels se multiplient pour demander au Comité international olympiques de reporter les JO. La question du report est à l'étude, car le CIO a donné un délai de quatre semaines pour rendre son verdict. Après les athlètes, plusieurs organisations sportives comme le Comité olympique américain ont emboîté le pas. Le Comité national olympique et sportif congolais n'est pas resté en marge. Il a joint; le 24 mars, sa voix à celles des autres, se disant favorable à un éventuel report.

Selon son secrétaire général, le report des jeux d'une année c'est-à-dire en 2021, permettra aux athlètes de mieux affûter leurs armes.

« Nous souhaiterions comme d'autres l'ont déjà fait que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 soient reportés au moins d'une année pour qu'on redémarre tous de bon pieds », a déclaré Jean Paul Ngaloua.

Selon lui, deux principales raisons ont motivé cette position. Le Cnosc, a-t-il précisé n'est pas sûr ou fixé sur la période à laquelle, la maladie sera maitrisée partout dans le monde. Cette pandémie ,a-t-il ajouté, constitue un véritable frein à la préparation des athlètes d'autant plus que les Jeux olympiques c'est avant tou, l'athlète au centre de tout.

« Nous d'accord avec ceux qui demandent le report pour deux raisons. Nous ne sommes pas sûrs ou fixés sur le fait que la maladie se terminera à telle période. La maladie bloque également la préparation des athlètes. Quels sont ceux que le pays pourra amener à ces jeux si on ne les prépare pas », a-t-il expliqué.

Au Congo, le gouvernement avait pris entre autres mesures pour lutter contre la propagation du Covid 19, l'interdiction de toutes les manifestations sportives. Le président du Cnosc avait, dans la foulée, fait une communication dans laquelle, il annonçait officiellement la suspension de la préparation en groupes des Jeux olympiques de Tokyo 2020, y compris le camp d'entraînement prévu en fin mars.

« Le comité exécutif du Cnosc, les fédérations sportives nationales et les associations affinitaires, sont chargés de veiller, chacun dans son secteur d'activités, à l'application stricte de ces consignes. Ces différentes activités reprendront avec la décision du gouvernement relative à la relance de la vie normale dans le pays », précisait Raymond Ibata, président du Cnosc.

Les athlètes congolais rappelons-le, devraient participer à sept épreuves qualificatives. Malheureusement trois des sept disciplines ont déjà grillé leur carte. Bien avant que la pandémie ne prenne l'ampleur, les boxeurs congolais ne se sont pas rendus à Dakar pour participer aux éliminatoires. Les Diables rouges du Taekwondo ont connu le même sort pendant que ceux de tennis de table ont été éliminés. Il reste que le karaté, la lutte, la natation et l'athlétisme. Pour cette dernière, les qualifications couraient jusqu'au mois de juin. La Fédération internationale d'Athlétisme compte parmi les organisations qui militent pour le report des JO.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.