Sud-Soudan: Le COVID-19 menace les populations à risque

communiqué de presse

Le Soudan du Sud a adopté plusieurs mesures pour empêcher la propagation du COVID-19, y compris la suspension de vols internationaux, l'imposition de quarantaines et l'interdiction de rassemblements de masse.

Bien qu'importantes, ces mesures ne répondent pas entièrement à la réalité complexe de ce pays qui a récemment émergé de six ans de guerre civile. Les services de santé y sont limités, et la population compte certains groupes, notamment les personnes déplacées et celles qui sont en prison, qui sont particulièrement exposées au risque d'infection.

Plus de 1,5 million de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays en raison du conflit, dont près de 200 000 personnes qui vivent dans des camps densément peuplés, gérés par les Nations Unies. Des milliers de personnes qui ont fui les récents combats intercommunautaires ont aussi urgemment besoin d'aide, qu'il s'agisse de soins médicaux ou d'installations sanitaires.

En outre, les prisons ainsi que les centres de détention du Service de sécurité nationale (NSS) sont généralement surpeuplés, insalubres et sans accès suffisant à des services de soins.

Le gouvernement, en collaboration avec l'ONU et les organisations humanitaires, devrait donc intensifier les actions visant à informer la population sur la meilleure manière de lutter contre le virus, tout en renforçant les services d'assainissement et de santé, en particulier dans les camps pour personnes déplacées, les prisons et les centres de détention.

Les autorités pénitentiaires devraient envisager des libérer les personnes se trouvant en détention provisoire, et celles ayant déjà purgé la majeure partie de leur peine. Le gouvernement pourrait également saisir cette occasion pour procéder à des réformes, attendues depuis longtemps concernant les centres de détention gérés par le NSS.

Texte complet en anglais :

www.hrw.org/news/2020/03/24/covid-19-threatens-south-sudans-risk-populations

A La Une: ONG et Société civile

Plus de: HRW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.