Congo-Kinshasa: Vas en paix éminent juriste, fleuron du Barreau congolais!

opinion

Aujourd'hui, mon cœur n'est pas aux blagues, cette nouvelle vient encore de remuer mes blessures comme un poignard. Pour moi, tu étais plus qu'un frère. Je me souviens du premier jour où nous nous sommes croisés, c'était en 1971.

Jeune avocat, tu revenais d'Europe où tu as obtenu ta licence en droit. Et m'as enseigné les cours de droit à ma première année d'études en journalisme.

Au fil des années, nos chemins n'ont cessé de se croiser dans les Cours et tribunaux, aussi civils que militaires. Toi, coordonnateur d'un collectif d'avocats, et moi tenant mon stylo.

Parmi ces procès, il y a celui sur l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, et sur l'assassinat des défenseurs des droits de l'homme Floribert Chebeya et Bazana. Là où tu m'as mis en contact avec Me François Cantier d'Avocats sans frontières/France.

Elles sont tellement nombreuses, les affaires où tu as plaidé. Je me souviens de celle qui s'est passée au tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Gombe, où tu as arraché Me Marie-Thérèse Nlandu Mpolo, une prisonnière d'opinion, des griffes du Ministère public.

Avec l'assassinat de Steve Nyembo de la DGI à la Haute Cour militaire, le contentieux électoral à la Cour suprême de justice faisant office de Cour constitutionnelle, opposant les candidats Jean-Pierre Bemba et Joseph Kabila, tu as été à la hauteur de ta tâche.

Je comprends maintenant pourquoi tu ne répondais plus à mes appels, tu étais donc en réanimation à cause d'un virus contracté en France !

Député national élu de la ville de Mbujimayi, je regrette que le coronavirus puisse t'emporter juste au moment où tu étais en train de préparer les assises de la CODEKOR, pour le rayonnement du Kasaï Oriental.

Avec ta disparition, c'est l'UDPS qui perd aussi l'un de ses baobabs. Je ne te dirai pas adieu, mais bon voyage Bâtonnier Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba.

Ah! Coronavirus, tu m'as arraché un être cher...

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.