Afrique: Masa 2020 - Les artistes congolais satisfaits de leur participation à l'événement

Du 7 au 14 mars, au Sénégal, s'est tenue la onzième édition du Marché des arts et spectacles d'Abidjan (Masa) où quatre artistes congolais avaient été sélectionnés pour y prendre part. Retour sur leurs participations et leurs sentiments.

Mode, musique, théâtre, conte, slam, humour, cirque et danse, sont les disciplines qui ont fait vibrer le Masa cette année. Durant une semaine, Abidjan a été la capitale des arts et scènes purement africains. Organisé autour du thème « Afrique monde », il s'agissait à la créativité et au talent artistique du continent de s'exprimer avec une ouverture sur le monde pour embrasser d'autres cultures.

Une vision que nourrit ce rendez-vous depuis sa création. « En tant que programme de développement culturel des arts du spectacle africain, nous souhaitons, à travers cette initiative, faciliter la circulation des créateurs et leur production en Afrique et dans le monde ainsi que soutenir la formation des artistes et des opérateurs de la chaîne de production des spectacles et le développement du secteur des arts de la scène relevant du continent », soulignent les organisateurs.

Julles Ferry Moussoki (conte)

« Je reste très satisfait de ma première participation au Masa. Une expérience mémorable que je souhaite revivre lors des prochaines éditions », a déclaré l'artiste comédien et conteur congolais. A en croire ses propos, ses deux spectacles d'une trentaine de minutes, chacun, intitulés « Madina » et « Les deux objets magiques » ont énormément plu au public d'Abidjan. D'autant plus que, ce sont des histoires universelles arrosées par la beauté de la culture congolaise, le public en a été ému et instruit.

Mariusca Moukengue (slam)

De sa participation au Masa, la jeune femme n'en garde que de bons souvenirs. En lien avec la thématique centrale de l'événement, elle a déclamé plusieurs textes, notamment : Le monde est africain ; Astre ; Cimetière hydraulique, etc. « C'était exceptionnel ce séjour à Abidjan pour le Masa. Je pouvais lire l'émotion et la satisfaction sur le visage des spectateurs dès mon premier show au Palais de la culture de Treichville. Participants, artistes et exposants, ont pris part à cette rencontre culturelle dans une ambiance conviviale, entre partage et découverte », a déclaré Mariusca Moukengue.

Juste Parfait (humour)

Après avoir participé au Masa en 2016 et 2018, son spectacle « 100% vrai » a été retenu pour cette 11e édition. Ce spectacle va à la recherche de la vérité risible et la dévoile au grand public, tout en imaginant un monde sans mensonge où chacun dirait la vérité : maris, épouses, politiciens, commerçants... tout le monde y passe ! « C'était une fois de plus très enrichissant avec un public réceptif et enthousiaste. Merci aux organisateurs qui participent à ce brassage culturel en Afrique à travers ce genre d'événement », a-t-il indiqué.

Prisca Ouya (danse)

Après l'opéra danse « Mami Wata », Prisca Ouya ne cesse de montrer qu'elle détient la formule pour fusionner brillamment la mise en scène américaine moderne avec les danses traditionnelles congolaises. Dans son spectacle, « Le fardeau d'Atlas », qu'elle a présenté au Masa, l'artiste congolaise précise qu'il s'agit des divinités grecques s'exprimant au rythme des puissants tamtams congolais. Cette fusion culturelle reflète la dualité identitaire de sa metteuse en scène et répond simplement au thème du Masa 2020, à savoir l'Afrique-Monde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.