Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - Olpa se réjouit de la libération du journaliste Paterne Kulimushi Masumbuko

L'organisation appelle les autorités à respecter et à faire respecter la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l'homme qui garantissent droit d'informer et d'être informé.

L'Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa) a pris acte de la libération du journaliste à la radio communautaire de Luhwindja (RCLU), émettant à Luhwindja, dans le Sud-Kivu, Paterne Kulimushi Masumbuko.

L'ONG, qui condamne par ailleurs son interpellation en plein exercice de son travail, note qu'il s'était agi manifestement d'une atteinte grave au droit d'informer et d'être informé garanti par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l'homme. Dans sa réaction, cette organisation appelle les autorités de cette province à respecter et à faire respecter les lois relatives au droit sus-indiqué.

Paterne Kulimushi Masumbuko, note Olpa dans un communiqué publié le 24 mars 2020, a été libéré le même jour à 10 heures, après 24 heures de détention au cachot de la Police nationale congolaise (PNC/Luhwindja) commise à la sécurité des installations de la société minière Twangiza Mining situées dans le groupement de Luchiga et paiement de trois mille francs congolais (équivalent de 17 dollars américains). L'ONG indique également que ses effets confisqués (dictaphone, téléphone, porte-monnaie) ont été restitués.

Le journaliste, rappelle Olpa, a été interpellé la veille dans la mine de Twangiza Mining par les éléments de la PNC/Luhwindja, commis à la sécurité de ces installations alors qu'il effectuait un reportage sur un rassemblement de la population accusant cette société minière de non-respect du cahier des charges et du nouveau code minier. Il a été reproché au journaliste de prendre les images d'un rassemblement interdit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.