Tunisie: Une baisse des prix des hydrocarbures est envisagée en avril prochain

24 Mars 2020

La réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie est envisagée à partir de mi-avril prochain, compte tenu de la baisse des prix sur le marché international suite à la la baisse de la demande et la hausse de l'offre, a affirmé mardi, Mongi Marzouk, ministre de l'Energie, des Mines et de la transition énergétique.

Cette éventuelle réduction des prix, intervient également suite à l'évaluation des moyennes des prix dans le cadre du mécanisme d'ajustement automatique et trimestriel des prix des hydrocarbures, a-t-il ajouté, dans une déclaration à l'agence TAP.

Les prix du pétrole brut ont sensiblement, régressé au cours de ce mois, impactant ainsi les prix des produits pétroliers en Tunisie, a-t-il dit, sans préciser le montant de cette baisse envisagée des prix des hydrocarbures ( gasoil, essence).

Il a toutefois, précisé que la commission chargée de l'ajustement automatique des prix au sein du ministère de l'Energie se chargera de l'évaluation des prix en cours sur le marché international et leur impact sur les prix sur le marché intérieur à la fin du mois de mars courant.

Le mécanisme d'ajustement automatique des prix du pétrole (décidé en juillet 2016) ne se repose pas sur les prix du baril du pétrole brut mais sur les prix des produits pétroliers après le raffinage, alors que plus de 70% de ces produits sont importés, selon le ministre.

La baisse sensible des prix des hydrocarbures a été constatée en mars, a indiqué Marzouk à l'agence TAP, ajoutant que la moyenne des prix de ces produits à savoir le gasoil et l'essence atteint à peine 50 dollars pour le baril du pétrole brut au cours des trois premiers mois de 2020.

Il convient de signaler que le budget de l'Etat pour l'année 2020 a été réalisé sur la base de 50 dollars le baril du pétrole brut pour le premier trimestre de cette année.

L'ancien gouvernement a programmé dans le cadre du projet du budget 2020, des modifications aux niveaux des prix de vente des hydrocarbures au public en 2020. Ainsi, il est prévu que les dépenses de compensation s'élève à 4180 MD, dont 1800 MD pour la subvention des produits de base et l'allocation de 1880 MD pour la subvention des hydrocarbures au cours de l'année 2020, soit une baisse de 658 MD par rapport aux estimations actualisées de 2019, pendant laquelle ces subventions atteignent 2538 MD.

Les Tunisiens ont appelé récemment, notamment sur les réseaux sociaux à la révision des prix des produits pétroliers, au moment où une baisse significative de ces prix est enregistrée sur le marché international avec moins de 30 dollars le baril.

D'après le document relatif au budget de l'Etat, toute augmentation de 1 dollar du prix du baril de pétrole équivaut à une hausse de 142 milliards dans les dépenses de compensation, et toute augmentation de 10 millimes dans la valeur du change du dinar par rapport au dollar, augmente les dépenses de compensation de 37 milliards.

D'après Marzouk, le mécanisme d'ajustement automatique des prix des hydrocarbures n'est pas fondé sur une révision mensuelle des prix des hydrocarbures, mais sur une révision trimestrielle.

Il a ajouté que le prochain rendez-vous de la révision tombera mi-avril prochain, après l'évaluation du fonctionnement de l'ajustement automatique durant les trois premiers mois de l'année en cours.

Le ministre a révélé à l'agence TAP, la possibilité d'adopter un ajustement automatique mensuel des prix des hydrocarbures, après son approbation par la présidence du gouvernement, précisant que l'objectif ultime étant d'appliquer le mécanisme mensuel à partir du mois de mai 2020, à l'effet de tirer profit de la réduction continue des prix sur le marché international.

Les statistiques collectées au niveau de l'évaluation des prix des produits pétroliers demeurent trimestriel mais et l'ajustement « si il est effectué « sera mensuel », selon ses propos.

Il convient de rappeler que la dernière révision des prix des produits pétroliers en Tunisie remonte au 30 mars 2019, en introduisant une modification partielle sur les prix de vente au public, comme suit ;

Essence sans plomb ; hausse de 80 millimes:.le nouveau prix est de 2065 millimes/litre

Gasoil prémium ; une hausse de 80 millimes pour atteindre 1825 millimes/litre

Gasoil normal ; une hausse de 90 millimes pour atteindre un seuil de 1570 millimes/ litre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.