Burkina Faso: Je me confine, donc je suis

Par ces temps qui courent et à une période cruciale où c'est la tendance pour chaque pays touché par ce satané corona de décréter l'état d'urgence, toutes les décisions par les autorités sanitaires sont bonnes à prendre.

Et avec cette volonté affichée de part et d'autre de casser la chaîne de transmission, je ne serais pas étonné que bientôt, si la décision n'est déjà prise au moment où vous nous lisez, l'on édicte la fatwa du confinement. Le terrible mot est lâché.

Depuis que l'expression est en vogue, avez-vous seulement cherché à savoir que dit le dictionnaire à son sujet. Si c'est non, je l'ai fait pour vous. Le Larousse explique en ces termes : «Confinement : action de confiner, de se confiner dans un lieu ; fait d'être confiné. Situation d'une population animale trop nombreuse dans un espace trop restreint et qui, de ce fait, manque d'oxygène, de nourriture ou d'espace».

Vous êtes d'accord qu'avec cette explication, le confinement n'a rien d'humain. Il est vrai que si le virus venait à frapper à la porte d'une famille confinée, peut-être qu'il en repartirait déçu parce qu'on ne la lui aurait pas ouvert. Et Le Larousse de poursuivre dans ses définitions du mot : «Ensemble de précautions prises pour empêcher la dissémination de produits radioactifs, dans l'environnement d'une installation nucléaire». Ou encore celle-là : «Ensemble des conditions dans lesquelles se trouve un explosif détonnant quand il est logé dans son enveloppe résistante». Mes chers amis, où se trouve l'humain dans tout ça ?

Mais je doute fort bien que nos autorités sanitaires consultent le dictionnaire avant de décider du confinement. Eh bien, face à cette éventualité, j'ai eu bonne nouvelle pour tous ceux qui étouffent entre les quatre murs de leur maison : le confinement pourrait être l'occasion de trouver leur chemin de Damas, en trouvant leur voie, renonçant à leurs anciennes idées et en adopter de nouvelles qu'ils vont défendre passionnément. Par exemple pour augmenter la gamme de sa spiritualité, ça pourrait être le moment plus que rêvé de sortir et d'épousseter le vieux Coran où la vieille Bible remisée sur une étagère de l'armoire.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.