Centrafrique: Coronavirus en RCA - Les leaders religieux ont rencontré la présidence

La Centrafrique compte cinq cas confirmés de coronavirus. Deux grandes réunions se sont tenues à la présidence ce mardi au sujet de la pandémie mondiale. Une première du comité technique dédiée à la question du coronavirus, une seconde avec les leaders religieux. Objectif : échanger sur la situation du coronavirus et faire des propositions sur les mesures à prendre.

Après plusieurs heures de réunion, le ministre de l'administration du territoire, Augustin Yangana Yahote, rassure sur le travail mené par les autorités. « Le gouvernement et le chef de l'Etat doivent prendre des mesures énergiques pour permettre de sauver la population. Aujourd'hui, dans la perspective d'étendre ces mesures, le chef de l'Etat a décidé de consulter les responsables et leaders religieux afin de savoir quel serait leur point de vue s'il devait y avoir des mesures concernant les institutions religieuses. Chaque responsable a pu émettre des idées qui ont été enregistrées par les ministres, qui en feront une synthèse. Cette synthèse sera présentée au comité de crise. »

Parmi les mesures possibles, la suspension momentanée des activités cultuelles et la fermeture des écoles religieuses. L'Eglise catholique va dans ce sens. Néanmoins, elle a aussi appelé le gouvernement à l'aide. « Nous avons aussi demandé qu'il y ait des mesures d'accompagnement, rapporte Mgr Appora, de la conférence épiscopale centrafricaine. Oui, on peut parler de fermeture de ceci ou de cela, mais ce n'est pas parce qu'on a fait un confinement en France ou en Italie qu'on va forcément faire un confinement en Centrafrique. On le sait, les gens vivent au jour le jour, ce ne sont pas toutes les familles qui ont des congélateurs. Il y a toute une réflexion à faire, il ne faut pas faire du copier-coller. »

Les mesures proposées devraient faire l'objet d'une prise de décision rapide.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.