Cote d'Ivoire: Ligue 1 - Les Mimos n'ont pas dit leur dernier mot

A six journées de la fin du championnat national (Ligue 1), les Jaune et noir, tout comme les 13 autres équipes du championnat, font leurs calculs. Mathématiquement, il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Du côté de Sol béni, l'antre de l'Asec Mimosas, on a encore bon espoir pour la suite des débats.

« Il ne faut pas vite tirer les conclusions parce que la saison est encore loin d'être terminée. Nous sommes troisièmes au classement ce qui veut dire que nous sommes dans le coup pour le titre », rappelle Julien Chevalier, qui répond aux supporters désemparés après l'élimination de son équipe en Coupe nationale. Une défaite (1-2) face à une belle petite machine du Racing club d'Abidjan (Rca) qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive.

En tout cas, depuis cette chute retentissante, les Actionnaires ne dorment plus. La peur d'une année blanche hante leurs nuits. Pourtant, le chemin qui mène au sommet du podium n'est pas si tortueux. Les Mimos, avec 34 points, accusent quatre points de retard sur le leader provisoire, le Racing club (38 points). Entre les deux, il y a le Football club de San Pedro (35 points). Trois victoires et une ou deux contreperformances de l'une ou de l'autre, et le tour est joué. Rien n'est perdu !

Cela dit, Chevalier et sa bande peuvent garder leur calculette en main, mais il faut que le groupe redouble d'efforts au travail. La balle est dans leur camp. Pour passer devant et sauver sa saison, l'Asec doit gagner tous ses matches à venir. Le 27e titre est à portée de main !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.