Congo-Kinshasa: Matadi - Anne-Dédé Kinkela dément la présence du Coronavirus

Samedi 21 mars dernier, c'était le sauve-qui-peut à l'Hôpital Général de Kinkanda, situé dans la Ville de Matadi au Kongo Central. Cette situation s'est créée en raison d'un cas de pneumonie reçu par les services appropriés et qui, malheureusement, a été assimilé aux symptômes du Coronavirus par la population. Et comme conséquence première, le nombre des patients s'en va décroissant.

Démentant cette affirmation, le Docteur Anne-Dédé Kinkela, Médecin en chef dans cet Hôpital de Référence, estime qu'elle résulte de la psychose animant la population face à la pandémie du Coronavirus, causant la mort des milliers de personnes dans le monde dont la RD. Congo n'en a pas été épargnée. A ce jour, le pays compte plus d'une quarantaine des cas positifs signalés à Kinshasa.

Pour elle, l'Hôpital Général de Référence de Kinkanda traite et soigne, depuis des années, des cas de problème respiratoire et que ce cas-ci ne doit pas être assimilé à l'un des symptômes du Covid-19.

Ainsi, étant donné que la Province du Kongo Central n'a pas été touchée par la pandémie, elle invite la population de Matadi ainsi que ses environs à s'y rendre pour des soins appropriés.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.