Nigeria: Hausse du nombre de cas de COVID-19

Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé les mesures de son gouvernement face à la crise du coronavirus dans un discours national.
communiqué de presse

Abuja — Le gouvernement du Nigeria devrait ancrer sa réponse à la pandémie de COVID-19 dans le respect des droits humains et s'assurer que les citoyens les plus vulnérables aient accès aux services de santé basiques, à l'eau potable et à d'autres produits de première nécessité, a déclaré aujourd'hui Human Rights Watch. Les services de santé devraient être accessibles, de manière équitable, aux habitants des quartiers à faible revenu et aux personnes déplacées résidant dans des camps.

Au 24 mars, le Nigeria comptait 44 cas confirmés de COVID-19, soit une forte augmentation par rapport aux 8 cas enregistrés la semaine précédente. Un décès a été enregistré, et deux des 44 patients se sont rétablis, selon les dernières informations. Toutefois, comme dans d'autres pays, le nombre réel de cas est probablement nettement plus élevé, en raison d'une part du nombre limité des tests de dépistage, et d'autre part du fait qu'il est possible d'être porteur du virus sans en exhiber immédiatement les symptômes.

« La hausse du nombre de cas de COVID-19 met en évidence d'importantes failles du système de santé au Nigeria, et suscite des inquiétudes quant à la capacité du gouvernement à répondre à cette pandémie », a déclaré Anietie Ewang, chercheuse sur le Nigeria auprès de la division Afrique de Human Rights Watch. « Durant cette période critique, les autorités devraient rapidement fournir des informations précises sur les préparatifs en cours, et tâcher de remédier aux problèmes qui pourraient accroître la vulnérabilité des citoyens, en particulier des communautés à risque. »

Le conflit avec le groupe armé Boko Haram dans le nord-est du Nigeria a créé une crise humanitaire ayant conduit au déplacement forcé de plus de 1,8 million de personnes à l'intérieur du pays. Plus de 7 millions de personnes ont besoin d'une aide vitale urgente, y compris de la nourriture, des soins de santé et de l'eau. La situation sanitaire dans les camps de personnes déplacées est désastreuse, avec une malnutrition aiguë et des taux de mortalité élevés.

Certaines mesures ont déjà été prises pour empêcher la propagation du COVID-19 dans les camps, mais d'autres sont urgemment requises.

Communiqué complet en anglais :

www.hrw.org/news/2020/03/25/nigeria-covid-19-cases-rise

: Face à la hausse du nombre de cas de , la réponse gouvernementale devrait en grande partie viser la protection des centaines de milliers de personnes qui vivent dans des camps dans des conditions insalubres, selon HRW. https://t.co/LRaezDri35

-- HRW en français (@hrw_fr)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: HRW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.