Sénégal: Mamadou Lamine Diallo, député et leader du mouvement tekki - «Le président a choisi d'aller à petits pas, on l'accompagne pour ça»

Il nous faut savoir un courage patriotique, le sens de la grandeur dans cette période où notre Nation pourrait être menacée. Quand on dit Nation, on pense à ceux qui étaient là, ceux qui sont là aujourd'hui, c'est le peuple et ceux qui vont venir demain. Par conséquent, il est normal que nous puissions échanger avec le Chef de l'Etat s'il demande sur ce qu'il veut faire et c'est ce que nous avons fait. Les mesures qu'il avait déjà prises, je les avais soutenues.

De toute façon, il y a deux stratégies, soit on estime que la situation peut s'aggraver, on peut aller vers un confinement que j'appellerais solidaire et responsable. Ce n'est pas facile. Apparemment, le Président a choisi d'aller à petits pas, on l'accompagne pour ça. Et effectivement, il nous faut parler au peuple sénégalais en lui disant que c'est sérieux. Il faut respecter les directives à la fois des autorités sanitaires et du gouvernement. C'est notre rôle à nous tous. Nous sommes engagés pour ça et nous allons le faire. J'ai également attiré l'attention du Président de la République sur évidemment les talibés et les enfants de la rue, le secteur informel.

Tout cela est important dans la phase qui vient et évidemment aussi certaines images publiques des autorités qui ne respectent pas les directives. Il faut être à un mètre quand on se parle. Il faut avoir cette attitude-là pour pouvoir convaincre les citoyens sénégalais. On a échangé sur l'économie, sur la Force Covid-19, sur les mécanismes de mobilisation des ressources également, les bénéficiaires, sur la loi d'habilitation. Je suis pour une Assemblée nationale forte qui contrôle l'Exécutif. Je n'ai pas manqué de le dire. C'était l'occasion pour que les commissions des délégations se réveillent. J'ai également dit cela au Président de la République.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.