Congo-Kinshasa: Etat d'urgence - Voici les dispositions générales et les mesures spécifiques

La gravité de la situation, l'urgence et la crainte de la propagation incontrôlée du Coronavirus en République démocratique du Congo ont amené le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, à décréter par ordonnance et conformément à la Constitution du pays, « l'état d'urgence sanitaire » à Kinshasa, foyer de la pandémie. Décision prise dans le cadre des mesures complémentaires d'application immédiate annoncées dans la soirée du mardi 24 mars 2020 par Félix Tshisekedi.

"Le Coronavirus n'a besoin ni d'un passeport, ni d'un visa, ni d'une carte d'électeur pour circuler chez nous. C'est nous qui circulons avec et qui devons comprendre que nous nous trouvons dans une situation de guerre face à un adversaire invisible, une guerre asymétrique aux conséquences désastreuses que nous pouvons éviter", a déclaré le président de la République.

Cette déclaration fait suite à la réunion interinstitutionnelle présidée par le chef de l'Etat lundi 23 mars dernier, réunissant les bureaux de deux chambres du parlement et le gouvernement central. Ensemble, il était question de voir comment préserver la vie des congolais et assurer le bon fonctionnement des institutions en cette période de crise.

Parmi les mesures qui en découlent, l'interdiction de tous les voyages de Kinshasa vers les provinces et des provinces vers Kinshasa, afin de permettre le confinement de la capitale où l'épidémie prend ses quartiers. Mais également la fermeture de toutes les frontières du pays aux passagers et à toute personne, sauf pour les camions, navires, avions cargos avec fret. Il a également été décidé par Félix Tshisekedi la mise en place d'un service minimum au sein du gouvernement et des institutions pour palier au confinement à leurs domiciles des autres agents de l'Etat.

A cet effet, dans son adresse à la nation, le président de la République a instruit le Gouvernement d'étudier le souhait des opérateurs économiques et autres partenaires qui se sont proposés d'inonder le marché de Kinshasa de vivres de première nécessité et de produits pharmaceutiques jusqu'en mai prochain, et d'y réserver une suite favorable avec diligence.

Cependant, dans une période d'épreuves et d'incertitudes que le pays traverse, il est nécessaire que chacun soit appelé à prendre au sérieux cette pandémie et à observer toutes les mesures décidées, interpelle TshisekediTshilombo. "Bien obligé, je réquisitionnerai les unités de la Police Nationale Congolaise et celles de nos Forces Armées afin d'organiser des patrouilles mixtes pour faire respecter ces mesures, pour le bien de tous", a-t-il prévenu.

Quid de l'état d'urgence ?

Soulignons pour besoins de connaissance générale que « l'état d'urgence » désigne un régime exceptionnel, mis en place par un gouvernement, en cas d'atteinte grave à l'ordre public, de troubles graves ou de calamités nationales. Il se traduit par un renforcement des pouvoirs de l'autorité administrative notamment, des pouvoirs de police, des restrictions de certaines libertés publiques ou individuelles pour des personnes considérées comme dangereuses : contrôle de la presse, limitation de circulation des personnes ou des véhicules, expulsions du territoire, interdiction de réunion, assignation à résidence, etc.

L'état d'urgence peut être proclamé sur tout le territoire ou sur une partie de celui-ci. Même s'il est prévu par la loi, l'état d'urgence est une mise entre parenthèses de l'Etat de droit au profit du maintien de l'ordre public.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.