Tunisie: Le Coronavirus chamboule le calendrier - Quel sort pour l'année scolaire ?

L'utilisation de l'internet à domicile
26 Mars 2020

Les conséquences de la propagation du coronavirus en Tunisie et le passage au stade 3 de la lutte contre ce virus dépassent le plan sanitaire et portent malheureusement sur tous les aspects économiques et sociaux du pays. En effet, alors que la Tunisie s'est lancée dans une guerre contre ce virus qui a touché plus de 190 pays à travers le monde, les inquiétudes commencent à poindre sur l'avenir de l'année scolaire et la tenue des examens nationaux dans de bonnes conditions. En tout cas, pour le ministère de l'Education, une chose est sûre, pas question d'une année blanche, ni d'un passage automatique de classe, ce qui porterait atteinte à la valeur des diplômes nationaux.

Car, en effet, les parents d'élèves, élèves, étudiants, enseignants et tout le personnel lié à l'éducation sont inquiets et se posent des questions sur l'avenir de l'année scolaire, vu la propagation rapide de la pandémie de coronavirus en Tunisie et ailleurs.

Le ministère de l'Education poursuit ses concertations et réunions avec les différentes parties concernées, les différents syndicats de l'enseignement en l'occurrence, pour étudier et examiner les scénarios possibles en vue d'achever l'année scolaire et tenir les examens nationaux, dont notamment le baccalauréat, dans de bonnes conditions. Mais en dépit de la situation sanitaire inquiétante, d'autant plus que le coronavirus continue sa propagation en Tunisie, le ministre de l'Education, Mohamed Hamdi, ne cesse de rassurer les parents sur les capacités de l'Etat à assurer la poursuite de cette année scolaire.

A ce titre, une réunion d'envergure a eu lieu, dernièrement, au ministère de l'Education entre le ministre, des directeurs généraux de l'éducation et les syndicats concernés pour prévoir les différents scénarios pour l'actuelle année scolaire, mais aussi pour la tenue des examens nationaux. A cet effet, trois scénarios ont été envisagés selon la date de la reprise des cours. Ainsi, si les cours reprennent avant le 30 avril prochain, l'année scolaire se poursuivra normalement avec l'accélération de l'enseignement des programmes éducatifs du troisième trimestre et la tenue des examens nationaux aux dates initiales.

Vers le report des examens nationaux ?

Ensuite, si les cours reprennent d'ici le mois de mai, le ministère sera contraint alors d'apporter des modifications sur le calendrier éducatif, et seulement les matières de base seront enseignées. Dans ce cas, l'épreuve du bac sport sera annulée et les examens nationaux seront tenus fin juin prochain, ou même au mois de juillet.

Finalement, au pire des cas et si la crise sanitaire persiste et que les élèves ne parviennent pas à reprendre les cours, les examens nationaux tels que le baccalauréat, la «neuvième» et le concours d'accès aux collèges pilotes seront reportés au mois d'octobre prochain, et l'année scolaire courante reprendra d'ici septembre prochain.

A ce titre, le ministre de l'Education a rappelé qu'en 1986, au temps de Bourguiba, des épreuves du bac se sont déroulées en septembre de cette année. Donc, pour le moment, rien n'exclut que, face à une conjoncture particulière, ce scénario se reproduise. Cela suppose que l'épidémie se prolonge d'ici juin. Ce qui n'est pas à exclure non plus avec l'apparition des contaminations locales.

En attendant, selon le ministère de l'Education, les élèves pourraient suivre bientôt des cours sur une chaîne télévisée ou sur une station de radio spécialisées ou prendre des cours en se rendant sur une plateforme électronique dédiée ou encore recevoir des cours, sur papier, de la part des professeurs.

Notons que pour l'année universitaire, le même problème se pose, mais le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s'est lancé dans la mise en place d'une infrastructure électronique pour assurer des cours à distance au bénéfice des étudiants.

Selon le calendrier des examens et concours nationaux publié par le ministère de l'Education en janvier dernier et avant la dégradation de la situation sanitaire, les épreuves écrites de la session principale du baccalauréat 2020 auront lieu, du 10 au 17 juin. La session de contrôle du baccalauréat devra se dérouler du 30 juin au 3 juillet 2020. S'agissant des examens du diplôme de fin d'études de l'enseignement de base général et technique, les épreuves écrites auront lieu les 22, 23 et 24 juin 2020, tandis que les épreuves du concours d'accès aux collèges pilotes « 6e année primaire » auront lieu du 25 au 27 juin 2020.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.