Madagascar: Coronavirus - Les artistes face à la suspension des évènements culturels

Actuellement, les évènements culturels sont mis en veille à cause de la propagation de la pandémie de COVID-19. Nombreux sont les artistes à avoir réagi à cette situation.

Stylistes, chanteurs et comédiens ne cachent pas leurs inquiétudes. Néanmoins, tous sont convaincus que les vies de leurs concitoyens sont plus importantes. « Toutes les commandes sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. En ce moment, on ne travaille pas », a confié le styliste Lucka Andriamahavonjy.« On ne peut pas se protéger pour le mois à venir ! Nous ne savons pas exactement comment va évoluer la situation. Et comme les artistes ne figurent pas dans le programme d'aides annoncé par le gouvernement, cela va être compliqué pour nous ! », s'est désolé le slameur Jaomazava. « La suspension des évènements culturels aura un énorme impact sur les finances des artistes. Les showcases et les petits spectacles sont leur gagne-pain ! », explique la chanteuse Fatoma.

Cette dernière a conseillé aux citoyens malgaches, en général, et à la population d'Antananarivo et Toamasina, en particulier, de rester chez eux et de respecter les consignes. « Être confinés ne veut pas dire que nous sommes en vacances ! Restez chez vous », a-t-elle souligné. « Le monde souffre. Nous n'avons pas le choix. Nous sommes obligés d'attendre la phase de la guérison », a affirmé J.Love.

Pour l'écrivain-comédien Rakotoson, « le coronavirus est une pandémie, et avec la mondialisation, elle n'épargne personne. Le virus a réorienté les priorités, et les artistes en pâtissent. L'art, en cette période, est une cure sociale qui se doit d'être gratuite. Alors oui, le coronavirus nous a rendus plus pauvres matériellement, mais il nous donne l'opportunité d'être humainement plus riches car un regard d'amour peut changer une vie. Et de l'amour, les artistes en ont à revendre ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.