Cameroun: « Des éléments de sécurité ont été intégrés »

interview

Divine Mbamome Nkendong, directeur des transports routiers au ministère des Transports.

Monsieur le directeur, pourquoi mettre en place une nouvelle vignette de visite technique?

A la suite des audits des centres de contrôle technique automobile, nous avons constaté que ce contrôle est sujet à de nombreux dysfonctionnements, manquements et insuffisances, aux rangs desquels, l'émission frauduleuse des vignettes de visite technique automobile, le trafic et la contrefaçon des vignettes de visite technique. Ces dysfonctionnements, manquements et insuffisances ont pour conséquence immédiate, un manque à gagner énorme dans les caisses de l'Etat, la poursuite de l'activité illicite des délinquants et une fréquence élevée des accidents. Face à ces manquements, le ministère des Transports s'est donné pour mission de reformer la visite technique avec la mise en place d'un système chargé de sécuriser l'ensemble du processus. Ce qui implique une nouvelle vignette de visite technique et un nouveau modèle de procès-verbal de contrôle technique.

Comment comptez-vous renforcer l'efficacité de cette vignette par rapport à l'ancienne ?

Au niveau du contrôle technique, nous avons connecté tous les centres à un serveur central logé au ministère des Transports, pour suivre l'activité en temps réel. L'automatisation dans chaque centre du processus de contrôle technique, de la production des procès-verbaux et de la vignette de visite technique en cas de visite concluante ou de la production des procès-verbaux de rejet en cas de visite non concluante a également été instituée. Les données des différents postes de contrôle de chaque centre seront sécurisées et transmises au serveur central. Des caméras de surveillance seront aussi mises à contribution. L'intervention humaine dans le processus de contrôle technique sera réduite. Au niveau des vignettes de visite technique, nous avons intégré plusieurs éléments de sécurité visible et invisible. Nous prévoyons de doter les hommes en tenue d'appareils portatifs munis d'une application de contrôle de l'authentification de ces vignettes.

Dans les faits, le contrôle des véhicules va-t-il changer ?

Il est très important de faire savoir qu'il ne s'agit pas seulement de la mise en place d'un nouveau procès-verbal de contrôle technique ou d'une nouvelle vignette de visite technique, mais de la réforme toute entière du processus de contrôle et de délivrance de la vignette de visite technique. Ladite réforme débouchera sur la délivrance conditionnée du certificat de visite technique après le passage effectif du véhicule dans un centre de contrôle technique et à son éligibilité sur le plan technique.

Tous les centres de visite technique seront-ils capables de délivrer ces nouvelles vignettes?

La vision du ministre des Transports est claire : tous les centres de visite technique automobile ont l'obligation de se conformer à cette nouvelle architecture. Etant entendu que le non-respect desdites dispositions s'illustre par la délivrance des vignettes de visite technique fantaisistes, avec complaisance, sans véhicule soumis à la visite technique concernée ou par des centres de visite technique possédant des équipements défectueux et entraînant une mauvaise appréciation de l'état technique du véhicule. Et par conséquent, causant 20% des accidents de la circulation routière dans lesquels la vie humaine est engagée au premier plan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.